Russie: Poutine promulgue une série de lois antiterroristes controversées

Le président russe Vladimir Poutine... (PHOTO Alexei Druzhinin, SPUTNIK/KREMLIN/AP)

Agrandir

Le président russe Vladimir Poutine

PHOTO Alexei Druzhinin, SPUTNIK/KREMLIN/AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MOSCOU

Le président russe Vladimir Poutine a signé jeudi une série de lois antiterroristes très critiquées, renforçant notamment la surveillance des communications et obligeant les compagnies internet à stocker les données des utilisateurs pendant des mois.

Les mesures, publiées jeudi sur le site du gouvernement et déjà adoptées fin juin par les députés russes, pénalisent la non-dénonciation d'un délit, abaissent l'âge de la responsabilité pénale à 14 ans et introduisent des peines allant jusqu'à sept ans de prison pour la « justification publique du terrorisme », y compris sur l'internet.

La surveillance des réseaux de communication par les services spéciaux est renforcée par l'obligation pour les fournisseurs d'accès à internet et les réseaux sociaux de stocker les messages, appels et données des utilisateurs pendant six mois pour les transmettre aux « agences gouvernementales appropriées » si elles le souhaitent.

Ces lois ont été dénoncées par l'opposition comme une tentative de « surveillance totale » de la part des autorités. L'ex-consultant du renseignement américain Edward Snowden, réfugié en Russie, jugeant pour sa part que ces textes relevaient de « Big Brother » et de la « surveillance de masse ».

Le PDG de l'opérateur de téléphonie mobile russe Megafon, Sergueï Soldatenkov, a prévenu dans une interview au journal Kommersant jeudi que la nouvelle loi sur le stockage des données forcera la compagnie à dépenser 200 milliards de roubles (environ 4 milliards de dollars CAN) pour financer les infrastructures nécessaires, soit quatre fois son bénéfice annuel.

« Ce texte va tuer financièrement l'industrie des télécoms » en Russie, a-t-il affirmé, proposant plutôt que le gouvernement introduise une nouvelle taxe dans le secteur pour construire les infrastructures nécessaires.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a de son côté indiqué à la presse jeudi que Vladimir Poutine avait chargé le gouvernement de surveiller la mise en oeuvre de cette loi et prendre des mesures si des conséquences « indésirables » émergeaient.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer