Turquie: trois membres supposés de l'EI arrêtés pour un complot contre les LGBT

Un policier antiémeute piétine un drapeau arc-en-ciel, symbole... (PHOTO OZAN KOSE, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Un policier antiémeute piétine un drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBT lors d'un rassemblement réprimé à Istanbul, le 19 juin.

PHOTO OZAN KOSE, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
ISTANBUL

Trois djihadistes présumés de l'organisation de l'État islamique (EI) soupçonnés d'avoir voulu attaquer une manifestation LGBT, violemment réprimée samedi dernier à Istanbul, ont été arrêtés la veille, a rapporté mercredi l'agence de presse Dogan.

Les trois suspects - un Turc et deux Russes originaires du Caucase - ont été interpellés vendredi et maintenus en détention mardi par un tribunal de la mégapole, selon l'agence.

La police a saisi des vestes explosives et des couteaux militaires notamment dans leur appartement, ajoute Dogan.

Les trois hommes voulaient s'en prendre à une cinquantaine de membres de la communauté LGBT (lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres) réunis au coeur d'Istanbul. La police antiémeute avait tiré des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc pour les disperser.

Cette «Fierté trans» s'inscrivait dans le cadre de la semaine LGBT en Turquie, qui survient en plein ramadan.

Les autorités d'Istanbul ont annoncé vendredi avoir interdit le défilé de la Fierté gaie prévue dimanche, afin de «préserver la sécurité et l'ordre public», suscitant l'indignation d'une partie de la société civile dans ce pays musulman, mais constitutionnellement laïc.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer