Danemark: être transgenre ne sera plus une maladie mentale

Le retrait de la liste du manuel clinique... (PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG)

Agrandir

Le retrait de la liste du manuel clinique du ministère de la Santé du Danemark répertoriant les maladies entrera en vigueur le 1er janvier.

PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
COPENHAGUE

Le Danemark va retirer en 2017 le cas des personnes transgenres de la liste des maladies mentales établie par le ministère de la Santé, selon une décision prise mardi par la commission de la santé du parlement danois.

«Il est totalement inapproprié d'appeler cela une maladie», a déclaré à l'AFP le vice-président de la commission parlementaire Flemming Moller Mortensen.

Le retrait de la liste du manuel clinique du ministère de la Santé répertoriant les maladies entrera en vigueur le 1er janvier.

Il s'agit d'un souhait de longue date de la communauté des personnes transgenres au Danemark, a ajouté M. Mortensen.

Cette initiative vise également à peser sur la décision que devra prendre en la matière l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) qui n'a toujours pas retiré le cas des personnes trangenres de son manuel sur les maladies.

Le Danemark n'a pas la «patience» d'attendre une décision de l'OMS qui doit examiner cette question en 2016, a ajouté M. Mortensen.

La branche danoise d'Amnistie internationale a souligné que le Danemark était le premier pays dans le monde à prendre une telle décision.

Cette initiative «fait du Danemark un pionnier concernant les droits des personnes transgenres, et Amnesty félicite le gouvernement pour les efforts qu'il a déployés au sein de l'OMS pour obtenir un changement de la classification des maladies», a déclaré le secrétaire général de la branche danoise de l'ONG Trine Christensen.

Les associations de défense des droits des LGBT ont salué cette initiative.

Ce retrait signifie la fin de «la stigmatisation institutionnelle des personnes transgenres», a déclaré la porte-parole d'une association Linda Thor Pedersen.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer