Amanda Knox assigne l'Italie devant la Cour europénne des droits de l'homme

En 2009, puis en 2014, Amanda Knox avait... (PHOTO PETER DICAMPO, ARCHIVES THE NEW YORK TIMES)

Agrandir

En 2009, puis en 2014, Amanda Knox avait été condamnée par la justice italienne pour le meurtre de sa colocataire britannique Meredith Kercher, avant d'être acquittée en 2015 par la Cour de cassation.

PHOTO PETER DICAMPO, ARCHIVES THE NEW YORK TIMES

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
STRASBOURG

L'Américaine Amanda Knox, définitivement acquittée en 2015 du meurtre de sa colocataire britannique en 2007 à Pérouse, a attaqué l'Italie devant la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH), pointant le manque d'équité d'une partie de la procédure pénale, a-t-on appris mercredi auprès de l'institution.

La CEDH a adressé récemment aux autorités italiennes une demande d'information concernant la requête déposée par Amanda Knox en novembre 2013, avant l'acquittement définitif de la jeune femme, qui est venu clore en mars 2015 cette saga judiciaire à rebondissements.La requête d'Amanda Knox devant la CEDH porte sur «le manque d'équité de la procédure pénale» qui lui avait valu trois ans de réclusion pour dénonciation calomnieuse, selon le résumé des faits disponible sur le site internet de la Cour.

En 2009, puis en 2014, Amanda Knox avait été condamnée devant les assises à la fois pour le meurtre de sa colocataire britannique Meredith Kercher et pour dénonciation calomnieuse. Devant les policiers qui l'interrogeaient, elle avait mis en cause dans ce meurtre le propriétaire d'un pub où elle travaillait.

Auprès de la CEDH, Amanda Knox dénonce entre autres le fait de n'avoir été assistée ni par un interprète professionnel ni par un avocat lors de ces interrogatoires. Elle souligne que la policière qui l'a assistée lui a suggéré des hypothèses sur le déroulement des faits.

Elle affirme en outre ne pas avoir été informée dans une langue compréhensible de la nature de l'accusation qui pesait contre elle.

Amanda Knox se plaint également d'avoir reçu des tapes sur la tête, qui peuvent être considérées comme un traitement inhumain ou dégradant.

Dans la nuit du 1er au 2 novembre 2007, Meredith Kercher, une Britannique âgée de 21 ans, avait été trouvée morte, baignant dans une mare de sang, dans l'appartement qu'elle partageait avec Amanda Knox à Pérouse.

Après huit ans de procédure et plusieurs volte-face, la justice italienne a acquitté définitivement Amanda Knox et son petit ami italien Raffaele Sollecito dans cette affaire.

L'Ivoirien Rudy Guédé, dont l'ADN a été trouvé sur le corps de la victime, a été condamné à 16 ans de prison pour avoir participé au meurtre, dont les circonstances restent toutefois mystérieuses, puisque la justice a estimé qu'il n'avait pas pu agir seul.

En septembre 2015, la Cour de cassation italienne a justifié sa décision d'acquitter Amanda Knox en expliquant que l'enquête sur le meurtre de Meredith Kercher avait connu «d'importantes défaillances».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer