France: l'ex-ministre de la Justice critique la déchéance de nationalité

Écrit dans le plus grand secret et imprimé... (PHOTO JEWEL SAMAD, AFP)

Agrandir

Écrit dans le plus grand secret et imprimé discrètement en Espagne, cet essai d'une centaine de pages expose les raisons pour lesquelles Mme Taubira, icône d'une partie de la gauche en France, est opposée à l'inscription de la déchéance de nationalité dans la Constitution.

PHOTO JEWEL SAMAD, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
PARIS

Moins d'une semaine après sa démission, l'ex-ministre de la Justice française Christiane Taubira publie un livre-surprise dans lequel elle critique l'extension de la déchéance de la nationalité, mesure controversée qui doit être débattue au Parlement à partir de vendredi.

Écrit dans le plus grand secret et imprimé discrètement en Espagne, cet essai d'une centaine de pages expose les raisons pour lesquelles Mme Taubira, icône d'une partie de la gauche en France, est opposée à l'inscription de la déchéance de nationalité dans la Constitution.

Tiré dans un premier temps à 45 000 exemplaires, Murmures à la jeunesse sort officiellement mardi, mais est mis en vente dès ce lundi dans les librairies.

Sa publication intervient après l'adoption en Conseil des ministres du projet d'élargissement de la déchéance de nationalité, et à quatre jours du début de l'examen du projet de loi à l'Assemblée nationale.

«Osons le dire : un pays doit être capable de se débrouiller avec ses nationaux. Que serait le monde si chaque pays expulsait ses nationaux de naissance considérés comme indésirables? Faudrait-il imaginer une terre-déchetterie où ils seraient regroupés? (...) Quel message d'impuissance, réelle ou présumée, une nation enverrait-elle ainsi? Oui, le principe est dur à entendre, mais il est intangible»

extrait tiré de Murmures à la jeunesse

Figurant dans un projet de réforme constitutionnelle pourtant cosigné par Mme Taubira, cette mesure prévoit l'élargissement de la déchéance de nationalité pour les binationaux nés français et condamnés pour terrorisme et a été voulue par le président François Hollande après les attentats de Paris qui ont fait 130 morts en novembre.

Soutenue par une grande majorité des Français selon les sondages, elle est très critiquée à gauche, jusqu'au sein même de la majorité présidentielle socialiste. Le gouvernement a depuis proposé une nouvelle version du texte expurgée de toute référence à la nationalité et qui renvoie la faculté de prononcer une déchéance au juge judiciaire.

«L'absence totale d'efficacité, unanimement reconnue, suffit-elle pour renoncer à la déchéance? Non, bien sûr», explique Mme Taubira dans son ouvrage.

Mais «osons le dire : un pays doit être capable de se débrouiller avec ses nationaux. Que serait le monde si chaque pays expulsait ses nationaux de naissance considérés comme indésirables? Faudrait-il imaginer une terre-déchetterie où ils seraient regroupés? (...) Quel message d'impuissance, réelle ou présumée, une nation enverrait-elle ainsi? Oui, le principe est dur à entendre, mais il est intangible», écrit l'ex-garde des Sceaux.

Selon son éditeur, Mme Taubira a travaillé sur son livre «les dix premiers jours de janvier». C'est elle même qui a contacté l'éditeur, sans jamais évoqué sa future démission, mais en exigeant «la plus grande confidentialité».

La sortie de Murmures à la jeunesse faisait la une de tous les médias français lundi matin. À grand renfort de références littéraires, mais aussi musicales, le livre de Mme Taubira rend aussi hommage au président Hollande et à sa gestion des attentats. Celle qui fut décrite comme la «caution de gauche» du gouvernement défend également la constitutionnalisation de l'état d'urgence, instauré mi-novembre après les attentats.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • France: la ministre de la Justice démissionne

    Europe

    France: la ministre de la Justice démissionne

    La déchéance de nationalité aura eu raison de Christiane Taubira: la garde des Sceaux, devenue une icône de la gauche et une cible privilégiée de la... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer