Régionales françaises: Marine et Marion Le Pen données perdantes au second tour

Marine Le Pen et sa nièce Marion saluent... (PHOTO VALERY HACHE, AFP)

Agrandir

Marine Le Pen et sa nièce Marion saluent leurs partisans lors d'un rassemblement de campagne du Front national à Nice, le 27 novembre.

PHOTO VALERY HACHE, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
PARIS

Marine Le Pen, présidente du Front national (extrême droite), et Marion Maréchal-Le Pen, triomphantes lors du premier tour d'élections régionales en France, sont données perdantes dimanche lors du second tour par des instituts de sondage.

Marine Le Pen, 47 ans, a obtenu dimanche dernier quelque 40 % des voix dans le nord de la France (région Nord-Pas-de-Calais-Picardie). Sa nièce Marion, 26 ans ce jeudi, est aussi arrivée en tête du scrutin avec un score équivalent dans le sud du pays (région Provence-Alpes-Côte d'Azur).

Dans ces deux régions, les socialistes ont appelé à voter pour l'opposition de droite, arrivée seconde, afin de faire barrage au Front national.

Selon une enquête de l'institut TNS-Sofres pour les médias Le Figaro et LCI publiée mercredi soir, Christian Estrosi (parti de droite Les Républicains) serait vainqueur au second tour dimanche face à Marion Maréchal-Le Pen, avec 54 % des votes contre 46 %. Dans le nord, Xavier Bertrand gagnerait contre Marine Le Pen avec 53 % des voix contre 47 %.



Selon un autre sondage, réalisé par l'institut Odoxa pour les médias Le Parisien-Aujourd'hui et BFMTV, Christian Estrosi dans le sud l'emporterait dimanche avec 52 % d'intentions de vote contre 48 % à Marion Maréchal-Le Pen.

Quelque 44,6 millions d'électeurs sont appelés dimanche à élire des listes pour diriger 13 régions en métropole. Lors du premier tour, au plan national, l'extrême droite avait pris la première place devant le parti Les Républicains et la gauche au pouvoir en France.

Il s'agit du premier scrutin après les attentats de Paris du 13 novembre (130 morts, des centaines de blessés) et de la dernière élection nationale avant la prochaine présidentielle prévue en 2017.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer