Une violente tempête frappe le nord du Royaume-Uni

D'autres inondations sont attendues au cours des prochaines... (Photo John Giles, AP)

Agrandir

D'autres inondations sont attendues au cours des prochaines heures, puisque les météorologues prédisent de nouvelles précipitations abondantes lundi en Écosse, au Pays-de-Galles et dans le nord-ouest de l'Angleterre.

Photo John Giles, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
LONDRES

L'armée britannique a été appelée en renforts après qu'une violente tempête ait inondé des milliers de résidences dans le nord du Royaume-Uni pendant la fin de semaine.

Les soldats ont notamment empilé des sacs de sable et secouru des sinistrés.

La tempête Desmond a déversé des pluies diluviennes sur le nord-ouest de l'Angleterre et en Écosse. La région pittoresque de Cumbria a reçu plus de pluie de vendredi à samedi qu'elle n'en reçoit normalement en moyenne pendant un mois complet, soit environ 35 centimètres d'eau.

La ville de Carlisle a été inondée et l'eau a englouti des milliers de voitures jusqu'au toit. Plusieurs rivières sont sorties de leurs lits et des embarcations ont été nécessaires pour évacuer les sinistrés.

Environ 60 000 résidences sont privées d'électricité dans le nord du pays. Quarante écoles sont fermées et 45 avertissements d'inondations importantes ont été lancés.

Un homme âgé est porté disparu après être tombé dans une rivière gonflée à Kendal, et à Londres un vieillard de 90 ans est mort après avoir été projeté contre un autobus par une bourrasque de vent.

D'autres inondations sont attendues au cours des prochaines heures, puisque les météorologues prédisent de nouvelles précipitations abondantes lundi en Écosse, au Pays-de-Galles et dans le nord-ouest de l'Angleterre.

Le premier ministre David Cameron s'est rendu dans la région lundi. Il a déclaré que les dégâts sont «horribles» et promis de réévaluer les mesures mises en place.

Plusieurs détracteurs estiment déjà que les 45 millions de livres dépensés (91 millions de dollars canadiens) pour ériger des défenses anti-inondations depuis les inondations catastrophiques de 2005 ont été gaspillés. La ministre de l'Environnement, Liz Truss, a répliqué que le niveau de l'eau cette fois-ci a surpassé de 50 centimètres celui atteint en 2005.

La Norvège a elle aussi été matraquée par une tempête historique. Des inondations ont forcé l'évacuation d'une centaine de maisons dans le sud-ouest du pays et un pont a été emporté par le courant. On ne rapporte pas de blessures ou de décès. Un météorologue a évoqué la pire tempête en 150 ans. La Scandinavie avait été fouettée par des vents de 130 kilomètres/heure la semaine dernière.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer