Rome: l'escalier de la Trinité des Monts va faire peau neuve

Lors des travaux, qui devraient s'achever au printemps... (PHOTO ALBERTO PIZZOLI, AFP)

Agrandir

Lors des travaux, qui devraient s'achever au printemps 2016, l'escalier sera totalement fermé au public pendant deux mois, puis accessible partiellement au moment du Jubilé de la Miséricorde.

PHOTO ALBERTO PIZZOLI, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
ROME

L'emblématique escalier de la Trinité des Monts, qui relie l'église du même nom à la place d'Espagne, en plein coeur de Rome, sera fermé à partir de mercredi pendant plusieurs mois pour restauration, a annoncé la municipalité.

Le maire de Rome, Ignazio Marino, a lancé le début des travaux mercredi, en compagnie du PDG de la maison de joaillerie Bulgari, Jean-Christophe Babin, qui les finance à hauteur de 1,5 million d'euros.

Construite au XVIIIe siècle, la «Scalinata», de style baroque tardif, n'avait pas été restaurée depuis vingt ans.

Construite par l'architecte Francesco de Sanctis entre 1723 et 1726 à l'initiative de la France, à qui appartient l'église de la Trinité des Monts, elle est composée de 144 marches en marbre, disposées sur trois niveaux.

Lors des travaux, qui devraient s'achever au printemps 2016, l'escalier sera totalement fermé au public pendant deux mois, puis accessible partiellement au moment du Jubilé de la Miséricorde.

Ainsi, à partir du 7 décembre, précise la municipalité, une passerelle permettra en journée d'admirer la vue sur la «Barcaccia», la fontaine érigée par le Bernin en 1629, et la via Condotti, la rue où sont installées la plupart des enseignes de luxe.

Les travaux consisteront à remettre à niveau les marches, afin de réparer l'usure naturelle, ainsi qu'à vérifier le pavement des terrasses et le système d'écoulement des eaux de pluie.

Enfin, l'illumination du monument sera refaite, avec notamment la restauration des réverbères d'origine.

Faute d'argent dans ses caisses, la municipalité de Rome fait désormais appel à des commanditaires privés pour la restauration de ses monuments les plus emblématiques.

Ainsi, le Colisée est en cours de restauration depuis septembre 2013 grâce à 25 millions d'euros offerts par Diego della Valle, le patron des chaussures de luxe Tod's. Ce ravalement de façade devrait s'achever au printemps 2016.

Quant à la fontaine de Trevi, un autre «must see» des touristes en visite à Rome, elle est en travaux depuis juin 2014, financée à hauteur de 2 millions d'euros par la maison de couture Fendi. Son inauguration après travaux est prévue le 3 novembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer