Catalogne: les séparatistes en tête des derniers sondages

Selon l'enquête d'El Mundo, réalisée auprès de 1400... (PHOTO GUSTAU NACARINO, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Selon l'enquête d'El Mundo, réalisée auprès de 1400 Catalans les 16 et 17 septembre, seuls 16,8 % estiment cependant qu'Artur Mas est «légitime pour déclarer l'indépendance» en cas de victoire sans majorité des votes.

PHOTO GUSTAU NACARINO, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MADRID

Les listes indépendantistes obtiendraient la majorité absolue des sièges lors des élections régionales de dimanche en Catalogne (nord-est de l'Espagne), selon deux sondages parus lundi, les derniers autorisés avant le scrutin.

La coalition «Ensemble pour le Oui» - formée par le parti CDC du chef de l'exécutif catalan Artur Mas, ERC (gauche républicaine) et des associations indépendantistes - et la CUP (Candidature d'unité populaire, extrême gauche indépendantiste), pourraient obtenir ensemble 74 à 75 sièges et 47,8 % des suffrages, selon un sondage de l'institut Sigma Dos pour le quotidien El Mundo.

Un autre sondage commandé par la radio privée Cadena Ser donne les séparatistes gagnants avec 70 à 77 sièges, toujours sans la majorité de voix (48,2 %).

Pour atteindre la majorité absolue au Parlement régional, 68 sièges sont requis - un résultat suffisant, selon Artur Mas, pour enclencher un processus de sécession de la Catalogne d'ici à 2017. Il veut donc aller de l'avant, même sans avoir une majorité de voix.

Selon l'enquête d'El Mundo, réalisée auprès de 1400 Catalans les 16 et 17 septembre, seuls 16,8 % estiment cependant qu'Artur Mas est «légitime pour déclarer l'indépendance» en cas de victoire sans majorité des votes.

D'après l'enquête de l'institut Myword pour la Cadena Ser, réalisée auprès de mille Catalans du 10 au 17 septembre, 41 % penchent pour l'indépendance, mais 49 % préfèrent des solutions moins radicales (20 % souhaitent que la Catalogne reste une communauté autonome, 16 % un État fédéral et 13 % un accord nouveau sur l'intégration de la Catalogne dans l'Espagne).

Par ailleurs, ces enquêtes confirment l'irruption des nouveaux partis dans le paysage catalan, comme dans le reste de l'Espagne.

La formation de centre droit Ciudadanos, créée en 2006 dans cette région et qui milite pour le maintien en Espagne, arriverait deuxième avec 14 à 15 % des voix selon ces deux enquêtes.

La liste de «Catalogne, oui c'est possible» intégrant le parti de gauche radicale Podemos, créé en janvier 2014, serait troisième, juste devant le Parti socialiste, avec 11 à 12 % des voix.

Le Partido popular (droite) du gouvernement conservateur de Mariano Rajoy totaliserait 8 à 9 % des suffrages, se plaçant cinquième, selon ces enquêtes.

Dimanche, un sondage publié dans le quotidien El Pais prévoyait déjà une victoire des indépendantistes avec 76 à 78 sièges et 49,6 % des voix.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer