Catalogne: un sondage donne les séparatistes vainqueurs

Le chef de l'exécutif catalan, Artur Mas (conservateur),... (PHOTO GÉRARD JULIEN, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Le chef de l'exécutif catalan, Artur Mas (conservateur), qui brigue sa reconduction, estime que 68 sièges sur 135 lui suffiraient pour lancer un processus vers l'indépendance, en vue de la création d'un État catalan d'ici 2017.

PHOTO GÉRARD JULIEN, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BARCELONE

Les indépendantistes catalans sont donnés vainqueurs des élections régionales du 27 septembre en Catalogne (nord-est de l'Espagne) par un nouveau sondage publié vendredi, qui les crédite d'une quasi-majorité en voix (49,9 %) et une majorité absolue en sièges au parlement régional (73 à 76 sur 135).

Le chef de l'exécutif catalan, Artur Mas (conservateur), qui brigue sa reconduction, estime que 68 sièges sur 135 lui suffiraient pour lancer un processus vers l'indépendance, en vue de la création d'un État catalan d'ici 2017.

Les indépendantistes ont formé pour la première fois une coalition, «Ensemble pour le Oui», allant du centre droit à la gauche. D'autres indépendantistes «anticapitalistes» et très critiques envers le gouvernement régional sortant se présentent séparément, avec la liste de la CUP (extrême gauche), mais se montrent prêts à négocier après le scrutin, «pour obtenir la République catalane».

Selon l'enquête de l'institut DYM, publiée par le quotidien digital El Confidencial, «Ensemble pour le Oui» obtiendrait 63 à 65 sièges et 42,4 % des intentions de vote; la CUP 10 à 11 sièges et 7,5 % des suffrages.

Dans le camp des indépendantistes catalans, l'économiste Ramon Tremosa, député européen du parti d'Artur Mas, a immédiatement réagi sur twitter en disant: «Ne faites pas confiance aux enquêtes qui circulent aujourd'hui à Madrid. "Ensemble pour le oui" est loin de la majorité absolue. Ils veulent mobiliser le vote unioniste» anti-indépendantiste.

Selon ce sondage, le parti de centre droit anti-indépendance Ciudadanos, en seconde position, ferait plus que doubler son score de 2012, passant de 7,6 % des voix à 18,3 % (21 à 23 sièges).

L'enquête place le Parti populaire catalan en troisième position, avec 11,9 des voix et 16 sièges, contrairement à de précédents sondages qui ne plaçaient le parti de Mariano Rajoy actuellement au pouvoir en Espagne qu'en cinquième position.

La liste de «Catalogne, oui, c'est possible», qui intègre le parti espagnol de la gauche radicale Podemos, est donnée quatrième, crédité de 10,4 % des voix et 12 sièges.

Quant au Parti socialiste de Catalogne, il serait en forte chute et n'obtiendrait que 8,4 % des votes et 10 à 11 sièges.

Ce sondage a été réalisé par téléphone auprès de 1157 personnes, entre le 14 et le 16 septembre, quelques jours après une gigantesque manifestation pro-indépendance dans les rues de Barcelone.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer