Turquie: deux soldats et un policier tués dans de nouvelles violences avec le PKK

Un membre des forces spéciales turques patrouille à... (PHOTO OZAN KOSE, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Un membre des forces spéciales turques patrouille à Istanbul, le 19 août.

PHOTO OZAN KOSE, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
ANKARA

Deux soldats et un policier ont été tués lundi en Turquie dans de nouvelles violences imputées aux  rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), ont rapporté les médias locaux.

À Semdinli, zone de l'extrême sud-est du pays située à l'intersection des frontières avec l'Irak et l'Iran, deux soldats ont été tués et trois autres blessés lorsque leur véhicule a sauté sur une mine posée par les rebelles, a indiqué l'agence de presse Dogan.

Par ailleurs, un policier grièvement blessé par des tirs dans la nuit à Nusaybin (sud-est) par «des terroristes du PKK» a succombé à l'hôpital, a annoncé le gouvernorat local.

Onze douaniers turcs et leur chauffeur sont également portés disparus selon l'armée turque citée notamment par le quotidien français Le Monde. Ils ont été enlevés il y a deux jours dans l'est du pays, dans la région de Van, au poste frontalier de Kapikoy séparant la Turquie de son voisin iranien. 

La Turquie a lancé le 24 juillet une offensive militaire à la suite de l'attentat-suicide de Suruç (sud), visant essentiellement le PKK, qui en réponse, a rompu un cessez-le-feu en vigueur avec Ankara depuis 2013.

Depuis, les heurts et les victimes sont quotidiens des deux côtés sur fond d'une crise politique à Ankara à l'issue des élections législatives de juin où le parti islamo-conservateur au pouvoir (depuis 2002) a été privé de sa majorité gouvernementale.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer