Suède: deux personnes mortes poignardées dans un Ikea

Le magasin Ikea de la ville de Västerås, où... (Photo Jonathan Nackstrand, AFP)

Agrandir

Le magasin Ikea de la ville de Västerås, où s'est produit le double meurtre, a été évacué et encerclé par la police.

Photo Jonathan Nackstrand, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Hugues Honoré
Agence France-Presse
Västerås, Suède

Deux personnes sont mortes poignardées lundi dans un magasin Ikea dans le centre de la Suède, la police ignorant pour l'instant les motivations des deux suspects qu'elle a appréhendés, l'un d'entre eux étant grièvement blessé.

Personne n'a évoqué une attaque terroriste et les services de sécurité (Säpo) ont indiqué à l'AFP ne pas participer à l'enquête.

Plusieurs heures après l'attaque, les forces de l'ordre de Västerås, où le double meurtre a été commis, restaient laconiques.

«C'est un événement fou», a constaté le responsable de la police, Per Aagren lors d'une conférence de presse, ajoutant ignorer pour l'instant les motivations de cet acte.

«Deux hommes ont été arrêtés, soupçonnés du meurtre (...). L'un, né en 1992, a été arrêté sur place et l'autre est blessé. Il est né en 1979», a indiqué M. Aagren. Il était à l'hôpital dans la soirée.

Au début de l'enquête, il était compté parmi les victimes.

«Vers 13 heures (7h heure du Québec) lundi est arrivé un appel à la police faisant état de blessés à Ikea (...). Sur place se trouvaient un homme et une femme qui avaient été poignardés et qui ont succombé ensuite à leurs blessures. Une autre personne était grièvement blessée», a-t-il rappelé.

Les suspects n'étaient pas connus des services de police. Ils se connaissaient «sans doute» mais ne connaissaient pas leurs victimes, a affirmé M. Aagren, refusant de donner plus de détails.

La police continuait lundi soir de fouiller le magasin mais pensait avoir trouvé les armes du crime, sans préciser lesquelles.

Une vidéo, réalisée avec un téléphone portable et diffusée par les médias suédois montre les forces de l'ordre en train d'arrêter un homme à un arrêt d'autobus.

L'arrestation du premier suspect s'est faite dans le calme.

«J'ai vu des policiers courir vers un homme qui attendait debout à un arrêt d'autobus. L'arrestation s'est passée super vite, l'homme n'a pas résisté mais était bruyant», a expliqué au quotidien local VLT le témoin qui a filmé.

Des «clients ordinaires»

Aucun élément sur l'identité des victimes, si ce n'est qu'elles se connaissaient, n'a été livré par la police.

Il s'agissait de «clients ordinaires», a témoigné le directeur du magasin Mattias Johansson pour VLT.se, précisant que le double homicide avait eu lieu au rayon accessoires de cuisine.

«C'est la pire journée de travail de ma vie», a-t-il ajouté.

Pour la police, les victimes peuvent avoir été choisies au hasard.

Le magasin ne faisait l'objet d'aucune menace, a assuré à l'AFP une porte-parole d'Ikea Group, Martina Smedberg.

Selon cette dernière, «c'est extrêmement rare et très sérieux».

«À ma connaissance, c'est la première fois qu'un incident de cette ampleur a lieu», a-t-elle dit, estimant qu'il était trop tôt pour évaluer les conséquences de ce double meurtre pour le géant de l'ameublement.

Évacué et encerclé par la police, il est fermé jusqu'à nouvel ordre, a indiqué Ikea. La présence policière autour des magasins situés dans la même zone commerciale a été renforcée, a précisé M. Aagren.

Cité industrielle située à une centaine de kilomètres de Stockholm, Västerås est, avec plus de 110 000 habitants, la cinquième ville de Suède.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer