Vladimir Poutine veut réintégrer le G8

Vendredi, Vladimir Poutine a souligné l'importance pour la... (PHOTO ALEXANDER ZEMLIANICHENKO, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Vendredi, Vladimir Poutine a souligné l'importance pour la Russie de bénéficier du respect de la communauté internationale.

PHOTO ALEXANDER ZEMLIANICHENKO, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Murray Brewster
La Presse Canadienne
SAINT-PÉTERSBOURG

Le président de la Russie a la ferme intention de réintégrer le G8 et le premier ministre Stephen Harper devra se résoudre tôt ou tard à accepter cette réalité, a laissé entendre Vladimir Poutine.

Lors d'un échange avec La Presse canadienne à un forum économique international à Saint-Pétersbourg, vendredi, le président russe a affirmé que tous les autres pays - dont le Canada - devraient changer d'approche si les États-Unis acceptaient que la Russie se réunisse à nouveau avec les sept autres pays les plus puissants au monde.

Des représentants de l'administration russe ont insinué toute la journée, vendredi, que des négociations pourraient être en cours pour que la Russie participe à la prochaine réunion du groupe. Le président russe n'a pas été invité aux deux dernières rencontres en raison de son implication présumée dans le conflit ukrainien.

Le premier ministre Harper a indiqué à la dernière réunion, en Allemagne, plus tôt ce mois-ci, que le président Poutine n'était toujours pas le bienvenu à ces rencontres puisqu'il ne partagerait pas les valeurs des autres dirigeants - et ce, même avant que la crise en Ukraine n'éclate.

Il y a un mois, le ministre des Affaires étrangères russe Sergeï Lavrov avait minimisé l'importance du G7, le qualifiant de «groupe informel».

Or, vendredi, M. Poutine a souligné l'importance pour la Russie de bénéficier du respect de la communauté internationale.

La position de Washington sur la place de la Russie au sein du G8 demeure vague à l'heure actuelle.

La réintégration de la Russie au sein du groupe constituerait un virage important après des mois de tensions diplomatiques - en plus d'être une source d'embarras pour le premier ministre Harper, qui a été l'un des plus fervents critiques du président russe.

Vladimir Poutine a par ailleurs appelé les puissances occidentales - dont le Canada - à encourager l'Ukraine à mettre en place toutes les dispositions de l'accord de cessez-le-feu conclu l'hiver dernier.

Le président ukrainien Petro Porochenko a toutefois signifié lors d'une conversation téléphonique avec M. Harper qu'il ne donnerait pas davantage d'autonomie aux séparatistes prorusses de l'est du pays sans un retrait complet des troupes russes au pays.

Le Canada, tout comme le Royaume-Uni, se prépare à fournir prochainement de l'entraînement militaire aux soldats ukrainiens.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer