Chypre: un Libano-Canadien jugé pour «participation à un groupe terroriste»

Le jeune homme de 26 ans avait été... (PHOTO PETROS KARADJIAS, ARCHIVES AP)

Agrandir

Le jeune homme de 26 ans avait été arrêté en mai en possession de boîtes de nitrate d'ammonium - un engrais qui entre aussi dans la composition de certains explosifs.

PHOTO PETROS KARADJIAS, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Nicosie

Un Libano-Canadien arrêté à Chypre après la découverte chez lui de plus de 8 tonnes de matériau susceptible de servir à la fabrication d'une bombe sera jugé notamment pour «participation et soutien à un groupe terroriste», a annoncé la police vendredi.

Les autorités soupçonnent cet homme, dont le nom n'a pas été divulgué, d'avoir des liens avec la branche militaire du groupe chiite libanais Hezbollah et d'avoir voulu mener une attaque contre des cibles israéliennes sur l'île méditerranéenne, avait indiqué le ministre chypriote des Affaires étrangères lors d'une visite en Israël cette semaine.

Le jeune homme de 26 ans avait été arrêté en mai en possession de boîtes de nitrate d'ammonium - un engrais qui entre aussi dans la composition de certains explosifs.

Le procès se tiendra à partir du 29 juin, a décidé un juge lors d'une audience préliminaire tenue à huis clos pour «raisons de sécurité nationale».

Il est accusé de «conspiration en vue de commettre un crime, participation et soutien à une entreprise terroriste» et «possession et transfert de matériel explosif».

L'agence de presse Cyprus News Agency a affirmé que l'homme avait avoué appartenir au Hezbollah, mais n'avait pas expliqué quel usage il entendait faire des matériaux trouvés chez lui.

La police a expliqué qu'il était arrivé le 21 mai à Chypre, pour ce qu'il affirmait être des vacances. Il a été arrêté dans la banlieue de Larnaca six jours plus tard.

Au moment où le suspect était présenté à un juge, quelque 70 couples israéliens se préparaient à une cérémonie de mariage de groupe à Larnaca, ville balnéaire de Chypre, où de nombreux ressortissants d'Israël viennent s'unir, le mariage civil n'existant pas dans leur pays.

Un second Libanais, arrêté en lien avec cette affaire, a été libéré.

En 2013, un tribunal chypriote a condamné à quatre ans de prison un Suédois d'origine libanaise, ayant admis être membre du Hezbollah, pour avoir ciblé des Israéliens.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer