Le prince Carl Philip de Suède épouse Sofia, ex-starlette de la téléréalité

Le prince Carl Philip de Suède et son épouse... (Photo Mikael Fritzon, Reuters)

Agrandir

Le prince Carl Philip de Suède et son épouse Sofia Hellqvist.

Photo Mikael Fritzon, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Tom SULLIVAN
Agence France-Presse
STOCKHOLM

Stockholm a célébré dans la liesse samedi le mariage du prince Carl Philip de Suède et de la roturière Sofia Hellqvist, ancienne starlette de la téléréalité dont des photos seins nus avaient défrayé la chronique, devenue princesse de Suède.

La foule massée devant le palais a acclamé le couple lorsque le prince Carl Philip a embrassé sa nouvelle épouse, vêtue d'une robe en crêpe de soie et dentelle en trois nuances de blanc de la créatrice suédoise Ida Sjostedt, et une traine de plusieurs mètres.

Avant le mariage, des journalistes couvrant la royauté avaient émis l'hypothèse que le palais avait fait pression sur Sofia pour qu'elle camoufle ou fasse enlever ses tatouages. Mais l'un de ces tatouages sur le haut du dos était nettement visible lorsqu'elle se tenait debout devant l'autel.

Le cortège de chevaux et de carrosses a ensuite parcouru le centre de la capitale, où plusieurs centaines de milliers de personnes s'étaient rassemblées pour ne rien manquer du spectacle.

Au cours de la célébration du mariage dans la chapelle royale en présence de 550 invités, le prince a semblé retenir avec peine des larmes d'émotion au moment où sa fiancée a remonté la nef puis lorsqu'il lui a glissé l'alliance au doigt.

Des membres de maisons royales dont le prince Edward, comte de Wessex, fils de la reine d'Angleterre Elizabeth II, la reine des Belges Mathilde et la princesse impériale Takamado du Japon ont assisté à la cérémonie.

Les nouveaux mariés sont sortis de la chapelle accompagnés par un chant gospel dont le rythme était marqué par les invités qui frappaient dans leurs mains.

Le chapelain Lars-Goran Lonnermark, qui a célébré le mariage, a fait allusion à la passion du prince pour la Formule 1 en soulignant que le couple princier avait «déjà gagné le grand prix en se disant oui».

Boa constrictor

Brune, mince et d'un port élégant, Sofia Hellqvist, 30 ans, arbore toujours un sourire étincelant, parfois un brin figé, reconnaissable par ses dents du bonheur.

La jeune femme avait posé seins nus à l'âge de 20 ans avec un boa constrictor pour un magazine masculin, des images que les médias suédois se sont empressés de publier lorsque les fiançailles du couple ont été annoncées en juin 2014.

Sofia Hellqvist avait connu son heure de gloire en 2005, en participant à l'émission de télé-réalité Paradise Hotel.

Son fiancé, Carl Philip, duc de Varmland, âgé de 36 ans, est lui le deuxième enfant du roi Carl XVI Gustaf et de la reine Silvia. Il est troisième dans l'ordre de succession au trône derrière sa soeur aînée, la princesse héritière Victoria qui a épousé un roturier et la fille de cette dernière, la princesse Estelle âgée de trois ans. Le prince conservera son titre grâce à un changement des règles dynastiques intervenu en 1980 et permettant à Sofia Hellqvist de devenir princesse grâce à son mariage.

Dans une interview diffusée vendredi par la chaîne publique SVT, Sofia a révélé que sa relation avec le prince avait commencé après une rencontre à un dîner avec des amis communs en 2010.

Le couple est souvent vu en train de faire des courses en ville ou d'acheter des pizzas à emporter dans les quartiers chics de Stockholm.

Le passé de la jeune femme, qui bénéficie d'une bonne cote auprès des Suédois, n'a cependant pas suscité de controverse majeure.

En 2005, elle avait déménagé à New York où elle avait étudié la comptabilité. Elle était aussi devenue professeure de yoga, à côté d'un emploi de serveuse, avant de revenir en Suède. «Je peux dire que j'ai vécu ma vie à 100 %», résumait-elle dans un documentaire diffusé en janvier.

Puis elle a dirigé une ONG pour les enfants défavorisés d'Afrique du Sud, qu'elle a fondée en 2010 après avoir travaillé comme bénévole dans plusieurs pays africains.

Elle a quitté ses fonctions en mars pour se concentrer sur son nouveau rôle de princesse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer