La Pologne détruit son dernier lot de 300 000 mines antipersonnel

Des mines antipersonnel.... (Photo extrait de Wikipédia)

Agrandir

Des mines antipersonnel.

Photo extrait de Wikipédia

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Varsovie

La Pologne commencera d'ici à trois mois la destruction de son dernier lot de 300 000 mines antipersonnel, a-t-on appris vendredi auprès d'une agence du ministère de la Défense qui gère les biens de l'armée (AMW).

«Nous avons signé à la mi-mars un accord avec une société qui s'en charge. Les détails de l'opération seront mis au point le 20 avril et elle commencera d'ici à trois mois», a déclaré à l'AFP la porte-parole d'AMW, Malgorzata Golinska.

Le contrat est confidentiel, tout comme le nom de la société qui a remporté cet appel d'offres, a-t-elle ajouté.

La Pologne, signataire de la convention d'Ottawa de 1997 sur l'interdiction des mines antipersonnel, l'avait ratifiée seulement en 2012. Elle a détruit ces dernières années plus d'un million de ces mines, soit 70% de son stock.

Selon un rapport du Landmine and Cluster Munition Monitor de novembre 2014, les enfants ont représenté 46% des victimes civiles des mines interpersonnelles dans le monde en 2013, contre 39% en 2012. Cette hausse est notamment due à l'augmentation des accidents en Afghanistan, en Syrie et au Soudan du Sud.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer