Le tombeau de Richard III dévoilé

Rectangulaire, la pierre tombale est orientée vers l'est,... (PHOTO DARREN STAPLES, REUTERS)

Agrandir

Rectangulaire, la pierre tombale est orientée vers l'est, le dessus est légèrement incliné et une croix y est gravée sur plusieurs centimètres de profondeur.

PHOTO DARREN STAPLES, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
LEICESTER

Le tombeau de Richard III a été dévoilé vendredi, dernière étape de la réinhumation en grande pompe du monarque anglais mort à la guerre il y a cinq siècles et retrouvé sous un stationnement en 2012.

Le bloc de 2,3 tonnes a été taillé dans de la pierre claire venue de Swaledale, un territoire qui autrefois appartenait au roi dans le Yorkshire (nord).

Rectangulaire, la pierre tombale est orientée vers l'est, le dessus est légèrement incliné et une croix y est gravée sur plusieurs centimètres de profondeur.

Richard III avait été enterré jeudi en la cathédrale de Leicester, dans le centre de l'Angleterre, lors d'une cérémonie grandiose retransmise en direct à la télévision.

La pierre tombale a été installée sur un socle en marbre noir, sur lequel est inscrit le nom du roi, ses dates de naissance et de décès (1452-1485), son blason et sa devise «Loyaulte me lie» («La loyauté me lie»).

«Le tombeau du roi Richard III fait désormais partie intégrante de la cathédrale de Leicester», a déclaré la porte-parole de la cathédrale, Liz Hudson, qui s'attend à la venue de nombreux visiteurs.

Le souverain, mort à la guerre en 1485 après seulement deux ans de règne, avait une sinistre réputation lorsque ses restes ont été découverts il y a trois ans lors de la construction d'un stationnement municipal de Leicester.

Aussitôt baptisé «par-king» par la presse britannique, l'ultime roi issu de la maison royale d'York était resté dans les annales comme un tyran sanguinaire, une réputation en grande partie orchestrée par la dynastie des Tudor, qui lui a succédé, puis immortalisée par la pièce «Richard III» de William Shakespeare.

Le faste incroyable des célébrations depuis dimanche a contribué à réhabiliter l'image de ce roi maudit aux yeux du public.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer