Auschwitz: Poutine n'ira pas en Pologne

Vladimir Poutine a participé aux cérémonies du 60e... (Archives Reuters)

Agrandir

Vladimir Poutine a participé aux cérémonies du 60e anniversaire de la libération d'Auschwitz, en 2005.

Archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Moscou

Le président russe Vladimir Poutine n'ira pas en Pologne pour les cérémonies du 70e anniversaire de la libération du camp d'extermination nazi d'Auschwitz fin janvier, mais n'a pas encore pris de décision sur sa participation à des commémorations prévues à Prague, a annoncé mardi le Kremlin.

Un voyage en Pologne fin janvier «ne figure pas sur l'agenda du président russe», a déclaré à l'AFP le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Quant aux cérémonies organisées par le Congrès européen juif les 26 et 27 janvier à Prague et à Terezin (Theresienstadt), M. Poutine «a bien reçu l'invitation, mais la décision n'a pas encore été prise», a-t-il précisé.

Fin décembre, la Fédération des communautés juives tchèques a fait savoir son opposition à une éventuelle venue du président russe, invité par son homologue tchèque Milos Zeman pour des cérémonies organisées en République tchèque autour du 70e anniversaire de la libération d'Auschwitz.

La Fédération a notamment affirmé que le régime du président Poutine «ne respectait pas les accords internationaux» et «faisait preuve d'agressivité à l'extérieur», alors que l'Occident accuse la Russie de soutenir militairement les rebelles prorusses dans l'est de l'Ukraine, ce que Moscou dément.

Des représentants de 47 pays ont été invités à ces commémorations en République tchèque, qui comprendront le forum «Let My People Live» à Prague et un acte de piété dans l'ancien ghetto de Terezin (ex-Theresienstadt).

De nombreux responsables ont confirmé leur présence aux commémorations, dont le chef de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et les présidents ou vice-présidents des Parlements de 23 pays. Le président ukrainien Petro Porochenko devrait également y assister. Le président américain Barack Obama s'est excusé et ne s'y rendra pas.

Quelque 1,1 million de personnes, dont environ un million de Juifs de différents pays d'Europe, ont péri entre 1940 et 1945 dans le camp d'Auschwitz-Birkenau installé par l'Allemagne nazie dans le sud de la Pologne occupée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer