Grèce: une manifestation pour commémorer la mort d'un ado tourne à la violence

Un rassemblement de plusieurs milliers de personnes dans le centre d'Athènes... (Photo Alexandros Avramidis, Reuters)

Agrandir

Photo Alexandros Avramidis, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Elena Becatoros, Demetris Nellas
Associated Press
ATHÈNES

Un rassemblement de plusieurs milliers de personnes dans le centre d'Athènes pour l'anniversaire de la mort d'un adolescent non armé tué par la police a rapidement tourné à la violence, samedi, les manifestants ayant vandalisé des vitrines de magasins et des arrêts d'autobus.

Les violences se sont poursuivies tard dans la nuit dans le quartier Exarchia, considéré comme un bastion des extrémistes de gauche et des anarchistes. Des jeunes ont pris les policiers en embuscade en lançant des cocktails Molotov et des pierres du haut des balcons.

Les forces de l'ordre ont indiqué avoir arrêté 211 personnes.

Des affrontements ont aussi éclaté entre des policiers et des manifestants qui marchaient à Thessalonique, dans le nord du pays. La police a eu recours aux gaz lacrymogènes et aux grenades assourdissantes quand la foule s'en est prise à deux policiers en civil.

Les manifestations visaient à commémorer l'incident du 6 décembre 2008, lors duquel la police a tué Alexandros Grigoropoulos, âgé de 15 ans, provoquant deux semaines de manifestations et d'émeutes parmi les pires que la Grèce a connues en plusieurs décennies.

Le jeune Grigoropoulos et ses amis se disputaient avec deux policiers lorsque l'un d'entre eux est retourné à son véhicule de patrouille, où il a pris son arme et tiré sur l'adolescent.

Le policier en question, Epaminondas Korkoneas, purge une peine de prison à perpétuité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer