Mariage gai: des milliers de Finlandais quittent l'Église

Le Parlement finlandais a validé vendredi une initiative... (PHOTO MIKKO STIG, ARCHIVES AFP/LEHTIKUVA)

Agrandir

Le Parlement finlandais a validé vendredi une initiative citoyenne pour autoriser le mariage homosexuel, une étape importante avant le vote d'une loi probablement début 2015, qui a reçu le soutien de l'archevêque Kari Mäkinen.

PHOTO MIKKO STIG, ARCHIVES AFP/LEHTIKUVA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
HELSINKI

Plus de dix mille Finlandais ont quitté l'Église luthérienne depuis vendredi en réaction aux prises de position sur le mariage homosexuel, selon les comptes, lundi, du site internet consacré à la démarche de retrait de l'Église.

Le Parlement finlandais a validé vendredi une initiative citoyenne pour autoriser le mariage homosexuel, une étape importante avant le vote d'une loi probablement début 2015, qui a reçu le soutien de l'archevêque Kari Mäkinen.

L'archevêque avait dit vendredi se «réjouir du fond de (son) coeur» du résultat du vote, une déclaration qui a déçu les membres les plus conservateurs de l'Église.

Entre vendredi et dimanche, plus de 13 000 personnes ont quitté l'Église via le site internet eroakirkosta.fi consacré à cet effet.

«Le message de l'archevêque était destiné aux libéraux au sein de l'église, mais s'est tourné contre l'Église elle-même», a expliqué dans un communiqué le président de la Ligue des libre-penseurs, Petri Karisma, créateur du site.

Selon les statistiques de eroakirkosta.fi, plus de 5200 personnes ont quitté l'Église dimanche. Il s'agit du plus grand nombre de retraits en une journée depuis quatre ans.

Ce même jour, un autre haut dirigeant de l'Église luthérienne a affirmé que le vote «n'a pas changé l'idée (ecclésiastique) de mariage», qui est selon l'Église luthérienne une union entre une femme et un homme.

Une déclaration qui aurait incité les croyants libéraux à également quitter l'Église, selon l'association de M. Karisma.

Environ 75 % des Finlandais sont aujourd'hui adhérents de l'Église luthérienne, contre plus de 90 % dans les années 1970.

L'Église est séparée de l'État dans la Constitution, mais bénéficie d'un statut privilégié en droit public. Le fisc prélève pour elle des impôts ecclésiastiques. En la quittant, tout Finlandais cesse de payer cet impôt.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer