Italie: la police réussit à filmer un rite de passage de la Mafia

Sur ces images, on peut notamment voir un... (Photo AP)

Agrandir

Sur ces images, on peut notamment voir un groupe de mafieux prêter serment avant leur intégration dans le clan, devant un chef connu sous le nom de «Santa».

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Associated Press
ROME

La police italienne est parvenue de façon inédite à filmer les rites d'initiation mafieux dans le cadre d'une enquête qui a conduit mardi à l'arrestation d'une quarantaine de personnes soupçonnées d'être membres de la 'Ndrangheta, la mafia de la Calabre (sud).

«Nous avons identifié environ 500 épisodes d'intimidation entre 2008 et 2014, dont de nombreuses extorsions qui, dans la plupart des cas, n'ont pas été dénoncées par les victimes», a déclaré à la presse à Milan (nord) le magistrat Paolo Storari, un des responsables de l'enquête.

Surtout, la police italienne a pour la première fois été en mesure d'enregistrer, grâce à des caméras cachées, les serments faits par les mafieux à leurs clans et d'autres rites particuliers de la 'Ndrangheta.

«Pour la première fois, nous avons enregistré en direct les prestations de serment» des mafieux, a souligné Ilda Boccassini, une célèbre magistrate italienne, qui a coordonné cette enquête.

Sur ces images, on peut notamment voir un groupe de mafieux prêter serment avant leur intégration dans le clan, devant un chef connu sous le nom de «Santa».

Ces nouveaux membres ont fait allégeance à la 'Ndrangheta en prononçant ces mots : «dans le silence de la nuit et sous la lumière des étoiles et la splendeur de la lune» afin de «protéger mes frères».

Sur une vidéo publiée par un journal italien, on peut entendre un mafieux non identifié affirmer qu'à partir de maintenant ces nouveaux membres seront leurs propres juges et leurs propres bourreaux s'ils devaient se soustraire au code mafieux.

«À partir de maintenant, ce ne seront pas d'autres hommes qui vous jugeront, vous vous jugerez vous-mêmes», affirme-t-il.

L'enquête a duré environ deux ans à l'aide d'écoutes téléphoniques et de micro-caméras cachées dans les lieux de rencontre des mafieux.

Les arrestations, 37 personnes incarcérées et 3 assignées à résidence, concernent essentiellement des membres de trois clans basés dans la région de Como et Lecco, deux villes industrielles au nord de Milan, mais affiliés à des familles criminelles calabraises, démontrant ainsi l'infiltration de la mafia dans les régions riches du nord du pays, en dépit de ses origines territoriales.

Parmi les personnes arrêtées, accusées d'association mafieuse, de détention d'armes et d'extorsion, figure un mineur de 17 ans, fils d'un membre d'un responsable d'un clan de Lecco, ont précisé les magistrats.

Vu l'accumulation de preuves, Mme Boccassini a indiqué que le parquet demanderait le jugement immédiat, une procédure accélérée qui permet d'éviter la phase des audiences préliminaires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer