Une femme accusée d'avoir harcelé les McCann trouvée morte

Vendredi, le père de Maddie, Gerry McCann (à... (Archives AP)

Agrandir

Vendredi, le père de Maddie, Gerry McCann (à droite), a déclaré à la BBC que son épouse Kate (à gauche) et leurs jumeaux âgés de 9 ans avaient été menacés sur internet.

Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Une Britannique accusée par une chaîne de télévision d'avoir harcelé sur Twitter les parents de la petite Madeleine McCann, disparue en 2007 dans le sud du Portugal, a été trouvée morte samedi dans un hôtel de Leicester, a rapporté la BBC.

Brenda Leyland, 63 ans, avait été abordée dans la rue par un reporter de la chaîne de télévision Sky News, qui l'avait accusée de faire partie d'un groupe de trolls qui avaient harcelé en ligne la famille McCann.

Le film de cette rencontre avait été diffusé par la télévision britannique mercredi.

Au reporter qui lui demandait: «Pourquoi utilisez-vous votre compte Twitter pour attaquer les McCann?», Brenda Leyland avait répondu: «J'ai le droit de le faire».

Avertie que ses activités avaient été rapportées à la police, Brenda Leyland avait répliqué: «Très bien!».

Un porte-parole de la police a déclaré que des policiers, prévenus que «le corps d'une femme se trouvait dans une chambre d'hôtel» s'étaient rendus sur place.

«L'identification de la personne décédée est l'affaire du procureur. La mort n'est pas considérée comme suspecte», a ajouté le porte-parole, qui n'a pas cité le nom de Brenda Leyland.

Selon la presse britannique, la police enquête sur des manoeuvres de harcèlement contre les McCann à travers les réseaux sociaux.

Alors âgée de trois ans, Madeleine McCann a disparu de sa chambre en mai 2007, pendant que ses parents dînaient avec des amis dans un restaurant du complexe hôtelier de Praia da Luz, une petite station balnéaire de la région de l'Algarve où ils séjournaient en vacances.

Le couple McCann a d'abord été soupçonné d'avoir joué un rôle dans la disparition de leur fille avant d'être lavé de tout soupçon.

Vendredi, le père de Maddie, Gerry McCann, a déclaré à la BBC que son épouse Kate et leurs jumeaux âgés de 9 ans avaient été menacés sur internet.

«Il y a eu d'autres occasions au cours desquelles des gens nous ont menacés d'enlever nos enfants. Des gens ont menacé Kate et moi-même de violences», a ajouté McCann

«Il faut montrer du doigt les gens qui causent des dommages», a encore estimé le père de Maddie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer