Italie : 2700 immigrés secourus

Selon des chiffres officiels arrêtés au 30 juillet,... (PHOTO FOURNIE PAR LA MARINE MILITAIRE ITALIENNE)

Agrandir

Selon des chiffres officiels arrêtés au 30 juillet, la marine militaire italienne a effectué dans le cadre de l'opération Mare Nostrum 426 interventions depuis le début de l'année et a secouru plus de 93 000 immigrés.

PHOTO FOURNIE PAR LA MARINE MILITAIRE ITALIENNE

Agence France-Presse
Rome

La marine italienne a annoncé lundi avoir secouru plus de 2700 personnes pendant le week-end, au cours de leur traversée des côtes de l'Afrique du Nord vers l'Europe, et récupéré deux cadavres devant les côtes libyennes.

Concernant les deux corps, la marine a simplement indiqué sur son compte Twitter qu'ils ont été récupérés «pendant les opérations de secours effectuées dimanche», sans autres détails.

Plus tard dans la journée, les autorités de la localité de Porto Empedocle, en Sicile, où ont été emmenés les deux corps, ont précisé qu'il s'agissait d'une femme de 35-40 ans et d'un enfant de 9-10 ans.

«Entre vendredi et dimanche, plus de 2500 personnes ont été secourues par les navires impliqués dans l'opération Mare Nostrum», souligne en outre la marine dans un communiqué.

Plus de 1.300 d'entre elles ont été secourues vendredi et samedi dans le canal de Sicile et se trouvent sur la frégate Fasan qui les déposera dans la journée dans le port de Tarante, dans les Pouilles.

Un autre navire transporte près de 1200 réfugiés qui arriveront mardi à Salerne, au sud de Naples, tandis que la frégate Aliseo a secouru 227 immigrés dont 40 femmes et 95 mineurs.

Selon des chiffres officiels arrêtés au 30 juillet, la marine militaire a effectué dans le cadre de l'opération Mare Nostrum 426 interventions depuis le début de l'année et a secouru plus de 93 000 immigrés.

L'opération Mare Nostrum a été déclenchée en octobre dernier, après deux naufrages ayant fait plus de 400 morts près de Lampedusa et de Malte.

«Tant qu'il n'y aura pas un gouvernement stable en Libye avec lequel discuter d'un contrôle et d'une gestion rationnels des flux de demandeurs d'asile et de migrants, nous ne pourrons rien faire», a déclaré dans l'après-midi la ministre des Affaires étrangères Federica Mogherini devant une commission parlementaire.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer