Commémorations de la Shoah: la Hongrie fait marche arrière

Les sculptures de chaussures sur la promenade du... (Photo: Reuters)

Agrandir

Les sculptures de chaussures sur la promenade du Danube rendent hommage aux Juifs tués par des miliciens fascistes hongrois à Budapest durant la Seconde Guerre mondiale.

Photo: Reuters

Agence France-Presse
Budapest

Le gouvernement du Premier ministre Viktor Orban a décidé de reporter au mois de mai l'inauguration d'un monument controversé dédié au 70e anniversaire de l'occupation allemande, critiqué par les communautés juives.

Le gouvernement hongrois a reporté du 19 mars au 31 mai la date de l'inauguration du monument controversé, et a modifié son appellation de «Monument dédié à la mémoire de l'occupation allemande» à «Monument dédié aux victimes de l'occupation allemande», selon une décision du Conseil des ministres publié dans le Journal officiel mercredi dans la soirée.

La première organisation juive hongroise Mazsihisz avait menacé il y a une dizaine de jours de boycotter le programme de l'année de commémoration de la Shoah, organisée par le gouvernement en 2014, à cause de ce monument.

Mazsihisz estimait que le monument dans sa version originale -qui faisait apparaitre la Hongrie comme victime de l'Allemagne nazie- était une falsification de l'histoire, qui mettait les responsables et les victimes de l'Holocauste sur le même plan.

Le 9 février, Mazsihisz avait fait part de sa décision de ne pas participer aux commémorations, accusant le Premier ministre conservateur Viktor Orban de minimiser le rôle de la Hongrie dans les déportations qui ont abouti à la mort de quelque 600 000 juifs de Hongrie, dont 450 000 pendant l'occupation nazie, du 19 mars 1944 au printemps 1945

Les organisations juives internationales, dont le Congrès mondial juif, avaient apporté leur soutien au Mazsihisz.

Selon les informations du premier quotidien du pays, le Nepszabadsag, le chef de gouvernement conservateur Viktor Orban devrait écrire une lettre à Mazsihisz pour appeler les organisations juives à participer au programme de la commémoration de la Shoah.

La version en ligne du journal ajoute aussi que le gouvernement voulait éviter d'envenimer la situation avant les élections législatives du 6 avril.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer