Poutine se promène seul après l'enterrement de son professeur de judo

Vladimir Poutine avait déjà présenté mercredi ses condoléances... (PHOTO RIA NOVOSTI, REUTERS)

Agrandir

Vladimir Poutine avait déjà présenté mercredi ses condoléances aux proches de son ancien professeur de judo, son sport favori, rendant hommage à cet «homme fort» et ce «mentor attentif».

PHOTO RIA NOVOSTI, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
SAINT-PÉTERSBOURG

Le président russe Vladimir Poutine s'est promené seul vendredi dans sa ville natale de Saint-Pétersbourg, dans une rue déserte, après avoir assisté à l'enterrement de son premier entraîneur de judo, selon des images des télévisions russes.

Au lieu de s'asseoir dans sa voiture dont un garde du corps lui a ouvert la portière, l'homme fort du pays a commencé à marcher entouré de plusieurs agents de sécurité et de caméras.

Les télévisions ont ensuite montré une longue séquence du président, filmé de dos, en train de marcher tout seul dans une rue déserte, sans aucune circulation.

Cette séquence, visant vraisemblablement à montrer que l'émotion du président face au décès de son ancien entraîneur, était à son comble, a aussitôt suscité une avalanche de commentaires sarcastiques de la part des Pétersbourgeois.

«Pourquoi les rues sont-elles désertes là-bas? Parce qu'on les a nettoyées comme Grozny (capitale de la Tchétchénie) en 2000 (au plus fort de la guerre russo-tchétchène)», a écrit le blogueur patrogradets.

«C'est à mourir de rire. Il est tout seul sans compter les agents de sécurité derrière chaque vitre», a renchéri zveroboï.

«C'est du cirque, tout a été nettoyé et ensuite il est sorti sur scène. Quel acteur!», a poursuivi vasia-vasia.

Vladimir Poutine avait déjà présenté mercredi ses condoléances aux proches de son ancien professeur de judo, son sport favori, rendant hommage à cet «homme fort» et ce «mentor attentif».

«C'est avec une profonde tristesse que j'ai appris le décès d'Anatoli Solomonovitch Rakhline. C'est une grande perte, une perte irremplaçable pour nous tous», avait écrit le président dans un télégramme adressé aux proches de son ex-professeur.

Selon la Fédération russe de Judo, Rakhline, qui a été le premier entraîneur de Vladimir Poutine, est mort à l'âge de 75 ans des suites d'une longue maladie.

Des médias russes disent qu'il a entraîné M. Poutine pendant une dizaine d'années.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1607523:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer