Une miraculée dit avoir entendu la voix de Jean-Paul II

«Le lendemain matin [de la nuit où Jean-Paul... (Photo HECTOR RETAMAL, AFP)

Agrandir

«Le lendemain matin [de la nuit où Jean-Paul II a été béatifié], je me suis réveillée, et j'ai entendu sa voix qui me disait: "Lève-toi, n'aie pas peur". Et j'ai répondu: "Oui, monseigneur". Depuis ce jour, je suis sortie de ce lit, je suis bien et je suis ici», a affirmé la Costaricienne Floribeth Mora.

Photo HECTOR RETAMAL, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maria Isabel SANCHEZ
Agence France-Presse
San José, Costa Rica

Portrait de Jean-Paul II en arrière-plan, rosaire au cou et larmes aux yeux, la Costaricienne Floribeth Mora a raconté vendredi comment le défunt pape l'avait miraculeusement guérie un soir de 2011, ouvrant la voie à sa prochaine canonisation : «J'ai entendu sa voix qui me disait: "Lève-toi, n'aie pas peur"».

>>> À lire également: Jean-Paul II deviendra saint

Entourée de ses proches, Mme Mora, quinquagénaire corpulente aux longs cheveux teints, n'a pu contenir ses larmes lorsqu'elle a évoqué devant les caméras sa guérison inexpliquée d'un anévrisme cérébral.

Sa guérison est intervenue la nuit même de la béatification de l'ancien pape polonais, le 1er mai 2011.

«Le Seigneur m'a accordé sa miséricorde et par l'intercession de Jean-Paul II a vu cette femme indigne et m'a soignée», a-t-elle affirmé devant une foule de journalistes à la résidence de l'archevêque de San José.

Floribeth a décidé de rompre la réserve imposée par le Vatican après que le pape François a décidé de convoquer un consistoire sur la canonisation prochaine de deux de ses prédécesseurs, Jean-Paul II et Jean XXIII.

À son côté, le neurochirurgien Alejandro Vargas a expliqué que le 13 avril 2011, il lui avait diagnostiqué un anévrisme cérébral à l'issue d'une batterie d'examens et qu'après une série de consultations avec d'autres collègues, y compris étrangers, il avait opté pour un traitement conservatoire, sans chirurgie, en raison des risques encourus.

«J'avais une peur terrible de mourir et de laisser mes enfants et mon mari. Mais j'ai toujours été très croyante et j'ai un amour profond pour Dieu», a expliqué la miraculée, vêtue d'un chemisier noir, un mouchoir à la main.

Elle a quitté l'hôpital pour rentrer chez elle, ne suivant qu'un traitement basique, dont des pilules pour trouver le sommeil. La nuit de la béatification, elle n'a pu se rendre au Stade National pour assister à la retransmission de la cérémonie et a dû la regarder à la télévision.

«Le lendemain matin, je me suis réveillée, et j'ai entendu sa voix qui me disait: "Lève-toi, n'aie pas peur". Et j'ai répondu: "Oui, monseigneur". Depuis ce jour, je suis sortie de ce lit, je suis bien et je suis ici», a-t-elle ajouté.

Le docteur Vargas, interrogé par des spécialistes du Vatican au cours du processus de reconnaissance de ce miracle, a détaillé comment la patiente avait été soumise le 11 novembre 2011 à une IRM et une angio-résonance. «J'ai été surpris : il n'y avait pas d'anévrisme, l'arbre artériel cérébral était totalement normal».

«Quel cadeau de Dieu! L'émotion est énorme, parce que Dieu a dirigé son regard miséricordieux vers un si petit pays et nous a bénis avec un miracle. Ceci est également un message pour dire qu'il souhaite que le Costa Rica reste un pays catholique», s'est exclamé pour sa part l'archevêque de San José, Mgr Hugo Barrantes.

Au cours de la procédure de canonisation, Mme Mora a également fait le voyage de Rome et été soumise à des examens, qui ont confirmé sa guérison totale.

Mère de quatre enfants, elle a vu le jour dans un quartier déshérité de la capitale et vit désormais dans un paisible village de la province de Cartago, à environ 25 kilomètres de San José.

«Tout cela nous unit encore plus, en tant que famille. Ca nous a rendus plus croyants de voir qu'il peut y avoir un miracle aussi près, sur ma propre mère», a confié l'un de ses fils, Edwin Arce, âgé de 20 ans.

Jean-Paul II, pape de 1978 à 2005, devrait être canonisé d'ici la fin de l'année, d'après le Vatican. Une cérémonie à laquelle assistera Floribeth Mora.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1607523:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer