La reine Elizabeth II hospitalisée

La reine Elizabeth II, âgée de 86 ans,... (PHOTO EDDIE MULHOLLAND, archives AFP)

Agrandir

La reine Elizabeth II, âgée de 86 ans, a été hospitalisée ce dimanche.

PHOTO EDDIE MULHOLLAND, archives AFP

Partager

Sur le même thème

Agence France-Presse
Londres

Elizabeth II, réputée pour jouir d'une santé de fer à 86 ans, a été hospitalisée «à titre de précaution», selon son entourage, dimanche à Londres, pour une gastroentérite que le palais s'est empressé de dédramatiser mais qui l'a contrainte à annuler une visite à Rome.

La reine a été hospitalisée dans l'après-midi «à l'hôpital King Edward VII à Londres en raison de symptômes de gastroentérite», a annoncé un porte-parole du Palais de Buckingham, en insistant sur le fait qu'il s'agissait d'une «mesure de précaution» pour «permettre aux médecins de mieux la suivre».

La reine conduite à l'hôpital en voiture particulière et non en ambulance, «a bon moral» et se trouve par ailleurs «en bonne santé», a ajouté le Palais.

Cependant «tous ses engagements officiels de la semaine ont été soit reportés soit annulés», selon la même source.

Les personnes souffrant de gastroentérite, une infection de l'estomac et des intestins, sont généralement sujettes à des vomissements, des diarrhées et ont tendance --particulièrement les plus âgées-- à se déshydrater, ont indiqué divers médecins aussitôt interrogés par les médias britanniques.

Le personnel hospitalier pourrait vouloir la traiter par intraveineuse, mais il n'y a a priori pas lieu de s'alarmer, ont-ils ajouté en écho aux propos rassurants du palais.

La reine et son époux, le duc d'Edimbourg, devaient se rendre à Rome mercredi et jeudi, à l'invitation du président italien Giorgio Napolitano. La présidence italienne a immédiatement regretté que «des examens médicaux» contraignent sa Majesté à renoncer à rendre visite au président Napolitano avant l'expiration de son mandat à la mi-mai, en exprimant «des voeux de prompt rétablissement».

Cette visite constituait le premier déplacement du couple à l'étranger depuis octobre 2011, date à laquelle Elizabeth II accompagnée de son époux âgé de 91 ans, à la santé plus chancelante, s'était rendue sur ses terres du bout du monde, en Australie.

La reine a cependant multiplié les déplacements au Royaume-Uni en 2012 et participé bon pied bon oeil à une multitude d'engagements à l'occasion de son jubilé de diamant, marquant le 60e anniversaire de son règne à son apogée.

Vendredi, le Palais de Buckingham avait annoncé l'annulation d'un engagement prévu le lendemain au Pays de Galles, précisant qu'elle se reposerait au chateau de Windsor, à l'ouest de Londres, où elle passe la plupart de ses week-ends.

Le King Edward VII hospital de Londres avait accueilli un autre membre éminent de la famille royale en décembre dernier : Catherine, épouse du prince William, lui même petit-fils de la reine, pour un début de grossesse difficile.

La dernière hospitalisation de la souveraine, qui remplit des centaines d'obligations chaque année, remonte à il y a dix ans. Elle avait alors été opérée d'un genou.

Le prince Philip a quant à lui connu plusieurs alertes depuis décembre 2011, qui l'ont conduit à trois reprises à l'hôpital, pour des problèmes cardiaques et une infection urinaire.

Si son règne se prolonge au-delà de 2015, Elizabeth II détrônera sa trisaïeule, la reine-impératrice Victoria, détentrice du record de longévité au pouvoir. Sa mère, la reine mère, s'est éteinte à 101 ans en 2002.

Des dizaines de reporters photographes et équipes de télévision du monde entier étaient massés dimanche soir devant l'hôpital gardé par un discret dispositif policier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer