Les recettes de Pippa Middleton sèment l'émoi

À partir du mois d'avril, Pippa Middleton proposera... (PHOTOS NEIL HALL ET TOBY MELVILLE, REUTERS)

Agrandir

À partir du mois d'avril, Pippa Middleton proposera des idées de repas et de recettes «décontractées» dans le magazine des supermarchés Waitrose.

PHOTOS NEIL HALL ET TOBY MELVILLE, REUTERS

Partager

Sur le même thème

Tristan De Bourbon, collaboration spéciale
La Presse

(Londres) Le contrat de Pippa Middleton (soeur de la femme du prince William) avec le magazine d'une chaîne chic de supermarchés britanniques, annoncé lundi, passe mal auprès des Anglais. Certains estiment qu'un membre de la famille royale ne peut se compromettre ainsi avec la classe moyenne, explique notre correspondant.

Presque deux ans après son apparition sur la scène people lors du mariage de sa soeur Kate avec le prince William d'Angleterre, Pippa Middleton continue à faire la manchette.

À partir du mois d'avril, elle proposera des idées de repas et de recettes «décontractées» dans le mensuel Waitrose Kitchen, publié par l'élégante chaîne de supermarchés britanniques Waitrose. Elle se trouvera ainsi aux côtés de célébrités du monde de la gastronomie, les chefs Heston Blumenthal et Gordon Ramsey en tête, dans une colonne intitulée «Les festins du vendredi soir de Pippa».

«Je suis ravie d'écrire pour Waitrose Kitchen, un magazine qui a toujours été une source d'inspiration pour moi, en raison de son large spectre de nourriture et de son magnifique style», s'est justifiée la jeune femme de 29 ans.

La goutte de trop

Pour le petit monde des commentateurs britanniques, ce contrat est pourtant la goutte de trop: un membre de la famille royale, qui plus est la soeur de la future reine, dont les premières photos enceinte commencent à paraître dans la presse européenne, ne peut se compromettre aussi aisément avec les classes moyennes et aisées. Et ce, même si elle en est directement issue.

«Tandis que sa soeur a remonté l'allée de la cathédrale pour épouser son prince, Pippa poussera son chariot dans les allées du supermarché des classes moyennes, s'est agitée Fi Cotter Craig, coauteure du livre ABC de la classe moyenne. En fait, Waitrose est tellement classe moyenne qu'il est crédible que Pippa n'ait jamais fait ses courses ailleurs que là-bas et qu'elle ne connaisse pas l'existence d'autres supermarchés.»

La colère est d'autant plus vive que l'automne dernier, la demoiselle avait déjà publié le livre Célébrer: une année de festivités britanniques pour les familles et les amis, un mélange de conseils, de recettes et d'anecdotes pour toutes les célébrations de l'année. Un geste rémunéré 580 000 $ qui avait déjà beaucoup fait jaser. Néanmoins, pourquoi s'en étonner? Pippa fait rêver hommes et femmes et, à moins d'un divorce de sa soeur, son statut de célébrité est établi; Waitrose et son éditeur ne pouvaient trouver meilleure représentante.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer