Un politicien bulgare évite la tragédie

Partager

Sur le même thème

Associated Press

La police bulgare a arrêté un homme qui avait pointé un pistolet à gaz vers le chef du parti politique de la minorité turque du pays alors que celui-ci prononçait un discours. Aucun coup de feu n'a été tiré.

Les images de l'agression ont été diffusées partout dans le monde. On y voit un homme armé grimper sur le podium où se tenait Ahmed Dogan, le chef du Movement pour les droits et les libertés.

M. Dogan a réagi en frappant l'homme avant qu'il ne puisse tirer. Les délégués ont alors assailli l'agresseur et l'ont presque lynché. Des images télévisuelles montrent plusieurs personnes frappant à coup de pied l'homme étendu au sol.

Les policiers ont arrêté l'agresseur avant de le conduire à l'hôpital. On ne sait pas s'il a subi des blessures sérieuses. On ne sait pas non plus comment il a pu se faufiler dans la salle où se tenaient près de 3000 personnes.

La police a révélé l'identité de l'individu. IL s'agirait d'un dénommé Oktai Enimehmedov, un Bulgare d'origine turque âgé de 25 ans. Il portait sur lui un pistolet à gaz et deux couteaux.

Un pistolet à gaz est une arme non meurtrière utilisée en autodéfense. Des experts ont indiqué que l'arme, utilisée à faible distance, pouvait quand même être dangereuse pour la vie de quelqu'un.

Le ministre de l'Intérieur, Tsvevtan Tsvetanov, a indiqué aux journalistes que l'assaillant avait un dossier judiciaire, ayant été trouvé coupable de possession de drogue, de vols et d'hooliganisme.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer