Le conseiller économique de Trump sort de l'hôpital

Larry Kudlow, 70 ans, avait participé en fin... (Photo Kevin Lamarque, Reuters)

Agrandir

Larry Kudlow, 70 ans, avait participé en fin de semaine dernière au sommet du G7 au Canada, qui s'était terminé sur un fiasco.

Photo Kevin Lamarque, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Le principal conseiller économique de Donald Trump, Larry Kudlow, est sorti mercredi de l'hôpital où il avait été admis lundi après une crise cardiaque, a annoncé la présidence américaine.

«Le directeur du conseil économique national et assistant du président, Larry Kudlow, a été autorisé à quitter ce matin le centre médical militaire national Walter Reed» près de Washington, a indiqué dans un communiqué la porte-parole de la Maison-Blanche Sarah Sanders.

«Selon les médecins, Larry se remet très bien», a-t-elle ajouté, précisant que le président et l'administration se réjouissaient «de le voir de retour au travail rapidement».

Quelques minutes avant sa rencontre historique avec Kim Jong-un mardi à Singapour, Donald Trump avait annoncé que son principal conseiller économique avait été victime d'une attaque cardiaque.

La Maison-Blanche avait plus tard qualifié la crise cardiaque de «très légère».

Larry Kudlow, 70 ans, avait participé en fin de semaine dernière au sommet du G7 au Canada, qui s'était terminé sur un fiasco. Dimanche, il avait défendu la décision de M. Trump de retirer son soutien au communiqué final du sommet, en accusant le premier ministre canadien Justin Trudeau d'être responsable de cet échec.

Il a été nommé en avril à la tête du National Economic Council, une institution créée en 1993 qui réunit des responsables et des experts dans de domaines variés d'activité. Avant cela, M. Kudlow, économiste et historien de formation, était un chroniqueur économique conservateur.

Dans les années 1980, il a été directeur du budget de la Maison-Blanche sous la présidence de Ronald Reagan et reste un champion de la théorie économique de l'offre, appelant à réduire les impôts pour stimuler la croissance, une idéologie que l'administration Trump a fermement adoptée.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer