L'inflation a ralenti en février aux États-Unis

Comme s'y attendaient les analystes, l'indice des prix... (Photo Getty Images)

Agrandir

Comme s'y attendaient les analystes, l'indice des prix à la consommation CPI n'a avancé que de 0,2% en février par rapport à janvier en données corrigées des variations saisonnières.

Photo Getty Images

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

La hausse des prix aux États-Unis a ralenti sa course en février après l'accélération de janvier, selon les chiffres du ministère du Travail publiés mardi.

Comme s'y attendaient les analystes, l'indice des prix à la consommation CPI n'a avancé que de 0,2% en février par rapport à janvier en données corrigées des variations saisonnières. En janvier, les prix avaient bondi de 0,5% suscitant des inquiétudes à Wall Street sur une résurgence de l'inflation et un resserrement plus rapide de la politique monétaire.

Sur un an, l'indice a progressé de 2,2%, un rythme déjà atteint en novembre.

C'est un peu au-dessus de la cible de 2% de la Réserve fédérale (Fed) mais la Banque centrale prend toutefois davantage en compte l'autre indice PCE basé sur les dépenses réelles des consommateurs, dont l'évolution est généralement plus faible que celle du CPI.

L'inflation, selon l'indice PCE, était stable à 1,7% sur un an en janvier et de 0,4% sur le mois.

La Fed tient une réunion monétaire la semaine prochaine les 20 et 21 mars. Les marchés s'attendent à ce qu'elle relève les taux d'un quart de point de pourcentage.

Sur le mois, si l'on exclut les secteurs volatils de l'alimentation et de l'énergie, l'indice CPI a enregistré en février une hausse de 0,2% également et reste stable à 1,8% sur douze mois.

L'évolution des prix est assez mitigée dans plusieurs secteurs. Les prix énergétiques, qui avaient enregistré une croissance soutenue en janvier (+3%), n'ont progressé que de 0,1% le mois dernier.

Les prix des voitures sont en retrait de 0,5%. Ceux de l'alimentation qui avaient grimpé de 0,2% les deux mois derniers, ont stagné en janvier.

Au rang des hausses toutefois figurent les coûts des transports (+1%) mais aussi l'habillement qui confirme sa progression (+1,5% après +1,7% en janvier). Le coût de l'approvisionnement en gaz a fortement grimpé à +4,7%. Les prix des logements en location comme l'achat sont en hausse constante depuis des mois (+0,2% en février).

Autre statistique qui montre que malgré les difficultés des employeurs à pourvoir des postes qualifiés vu le très bas taux de chômage, les salaires n'augmentent toujours pas. Le salaire horaire moyen a stagné en février, après avoir baissé de 0,3% en janvier. Sur douze mois, il est en hausse de 0,2%.

L'administration Trump se félicite que de nombreuses entreprises accordent des bonus et des primes dans la foulée des réductions d'impôts dont elles ont bénéficié. Quelque 4 millions de salariés sur les 155 millions que compte l'économie américaine ont ainsi perçu une augmentation.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer