Tuerie en Floride: Nikolas Cruz formellement accusé de 17 meurtres

Nikolas Cruz... (Photo Mike Stocker, archives REUTERS)

Agrandir

Nikolas Cruz

Photo Mike Stocker, archives REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Curt Anderson, Brendan Farrington, Josh Replogle
Associated Press
Fort Lauderdale

Le suspect de la fusillade survenue dans une école secondaire de Floride le 14 février, Nikolas Cruz, a été formellement accusé de 17 meurtres au premier degré, mercredi, ce qui pourrait lui valoir la peine de mort s'il est reconnu coupable.

La mise en accusation établie par un grand jury de Fort Lauderdale inclut aussi 17 chefs de tentative de meurtre auxquels devra répondre le prévenu âgé de 19 ans en lien avec les événements survenus à l'école Marjory Stoneman Douglas à Parkland.

Selon le bilan établi par les autorités, 17 personnes ont été tuées et plus d'une douzaine d'autres ont été blessées.

L'avocate de l'aide juridique qui représente Nikolas Cruz a fait savoir que son client était prêt à plaider coupable si le procureur renonce à demander la peine capitale. Le procureur du comté de Broward n'a pas encore fait connaître ses intentions de réclamer la peine de mort ou la prison à perpétuité.

Le couple James et Kimberly Snead, qui a recueilli chez lui Nikolas Cruz à la suite de la mort de sa mère l'an dernier, a témoigné devant le grand jury mercredi. James Snead et l'avocat qui représente le couple, Jim Lewis, portaient le macaron argenté arborant le chiffre «17» en hommage aux victimes de la fusillade.

Le couple dit «essayer de faire ce qui est bien» et porter le deuil comme le reste de la communauté de Parkland, a souligné leur avocat.

«Nous laissons la justice suivre son cours. Ils ne savent toujours pas ce qui s'est passé, pourquoi c'est arrivé. Ils n'ont pas de réponses. Ils se sentent terriblement mal pour tout le monde», a commenté Me Lewis.

Nikolas Cruz a révélé aux enquêteurs avoir pris un fusil d'assaut AR-15, puis s'être rendu à l'école secondaire Marjory Stoneman Douglas où il a ouvert le feu dans les classes.

Selon les autorités, l'accusé de 19 ans est détenu en isolement. Il serait coopératif, mais éviterait tout contact visuel.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer