Irma pourrait être l'ouragan le plus coûteux de l'histoire

L'ouragan Irma est le plus puissant à menacer la Floride... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

L'ouragan Irma est le plus puissant à menacer la Floride depuis Andrew en 1992, lui aussi un ouragan classé dans la plus haute catégorie pour ce type de phénomènes.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Irma, qui pourrait frapper la Floride le week-end prochain, pourrait être l'un des ouragans formés au-dessus de l'Atlantique les plus coûteux de l'histoire, notamment en raison de la valeur des propriétés détruites.

Les pertes et dommages pourraient s'élever au total, aux États-Unis et dans les Antilles et Caraïbes,  à 120 milliards de dollars, si les prévisions de trajectoire de l'ouragan venaient à se réaliser, selon l'agence de modélisation Enki Research.

Pour les seules villes les plus riches aux États-Unis comme Miami, West Palm Beach ou Fort Lauderdale, les dégâts pourraient s'élever à 100 milliards de dollars, a précisé Chuck Watson, le fondateur de cette agence.

«C'est un montant vraiment effrayant», a-t-il commenté alors que ses estimations évoluent d'heure en heure. «Si on y ajoute les autres dommages, cela pourrait être l'ouragan le plus coûteux de l'histoire», dit-il.

Aux États-Unis, Irma pourrait ainsi surpasser l'ouragan Harvey, qui a frappé il y a près de deux semaines la côte texane et une partie de la Louisiane, en terme d'impact financier. Pour celui-ci, Enki Research a estimé les coûts à hauteur de 78 milliards.

Irma coûterait en revanche légèrement moins pour les seuls États-Unis que Katrina (118 milliards) qui avait frappé la Louisiane et le sud du pays en 2005.

«Harvey n'est pas un gros problème pour le secteur de l'assurance privé mais Irma sera une catastrophe pour ce secteur», estime par ailleurs Chuck Watson.

Harvey a provoqué des inondations inédites. Or aux États-Unis, la couverture pour les dégâts des eaux est distincte du contrat multirisques habitation. Et, les cartes de zone à risque n'ayant pas toujours été mises à jour, «deux tiers des zones inondées ne se trouvent pas dans celles considérées comme à risque», selon Chuck Watson.

Mais même dans celles-ci, une minorité de propriétaires aux États-Unis (12%), et à peine plus dans le sud (14%), étaient assurés en 2016 contre les dégâts des eaux, selon l'Insurance Information Institute.

L'ouragan Irma est le plus puissant à menacer la Floride depuis Andrew en 1992, lui aussi un ouragan classé dans la plus haute catégorie pour ce type de phénomènes.

Même si sa trajectoire reste encore incertaine, il doit frapper la Floride ce week-end.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • <em>Irma</em> frappe les Caraïbes, au moins 10 morts

    Caraïbes

    Irma frappe les Caraïbes, au moins 10 morts

    Alors que l'ouragan Irma se rapproche de plus en plus de la Floride, le Service météorologique national des États-Unis prévoit que l'ampleur... »

  • Le chiffre du jour : 350

    Actualités

    Le chiffre du jour : 350

    Trois-cent-cinquante, c'est le nombre de concessionnaires automobiles qui ont fermé la semaine dernière dans la région de Houston, au Texas, en... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer