Les républicains voulaient couper 1 milliard $ dans l'aide aux sinistrés

Les coupes dans le fonds d'aide aux sinistrés... (PHOTO AP)

Agrandir

Les coupes dans le fonds d'aide aux sinistrés ont été proposées bien avant que ne frappe l'ouragan Harvey.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alan Fram, Andrew Taylor
Associated Press
Washington

Le président Donald Trump promet des milliards de dollars pour venir en aide à la reconstruction au Texas à la suite des inondations exceptionnelles causées par l'ouragan Harvey, mais ses alliés républicains prévoyaient des coupes de près d'un milliard de dollars américains au fonds d'aide aux sinistrés de catastrophes naturelles pour financer la construction du mur à la frontière du Mexique.

La réduction prévue du budget d'aide aux sinistrés de l'Agence fédérale américaine de gestion des situations d'urgence fait partie d'un énorme projet de loi de dépenses que la Chambre des représentants doit étudier la semaine prochaine au retour de vacances des législateurs.

Les coupes de 876 millions $ US, incluses dans la section de 1305 pages qui concernent la sécurité intérieure, financeraient environ la moitié de la mise de fonds de Donald Trump pour la construction d'un mur à la frontière entre les États-Unis et le Mexique.

Il semble évident que les dirigeants du Parti républicain vont faire en sorte de renverser le projet de loi alors que les inondations s'étendent partout à Houston, la quatrième plus grande ville du pays, et que des milliers de Texans sont hébergés dans des refuges. Il ne reste que 2,3 milliards $ US dans les coffres du fonds d'urgence fédéral.

Les coupes dans le fonds d'aide aux sinistrés ont été proposées bien avant que ne frappe l'ouragan Harvey et la très mauvaise image politique qu'elles renvoient va certainement forcer les législateurs à faire volte-face, bien que cela va créer un trou financier dans le budget de la sécurité intérieure.

«Les circonstances ont changé significativement depuis que le projet de loi a été rédigé, plus tôt cet été. Étant donné la situation actuelle, le comité va réexaminer la question», a commenté, mercredi, la porte-parole du comité d'affectation des crédits Jennifer Hing.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer