Trump : la crise des opiacés «menace tout le monde»

Les analgésiques opioïdes et l'héroïne ont contribué à... (ARCHIVES AFP)

Agrandir

Les analgésiques opioïdes et l'héroïne ont contribué à quelque 60 000 décès par surdose aux États-Unis en 2016.

ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Bedminster

Le président Trump a appelé mardi à la mobilisation face à la crise des opiacés, ces antalgiques puissants et addictifs qui provoquent une hécatombe aux États-Unis, soulignant qu'elle menaçait «tout le monde».

«C'est un immense problème dans notre pays», a déclaré le président américain depuis son terrain de golf de Bedminster, situé à 70 km à l'ouest de New York, où il passe deux semaines de vacances.

«Personne n'est à l'abri de cette épidémie qui menace tout le monde, jeunes et vieux, riches et pauvres, communautés rurales et urbaines», a-t-il ajouté.

Un nombre croissant d'Américains deviennent dépendants à de puissants médicaments antidouleurs délivrés sur ordonnance avant, parfois, de se tourner vers l'héroïne, souvent mélangée à des substances de synthèse.

Les analgésiques opioïdes et l'héroïne ont contribué à quelque 60 000 décès par surdose aux États-Unis en 2016, soit une augmentation de 19% par rapport à l'année précédente, selon une estimation compilée par le New York Times.

Le procureur général des États-Unis Jeff Sessions a annoncé début août que les procureurs américains allaient désormais cibler particulièrement les médecins et pharmaciens pour lutter contre cette épidémie galopante.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer