Pas de rencontre «secrète» entre Trump et Poutine, dit Moscou

La Maison-Blanche a révélé mardi soir qu'après une... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

La Maison-Blanche a révélé mardi soir qu'après une réunion bilatérale de plus de deux heures le 7 juillet, les deux chefs d'État s'étaient également retrouvés à l'occasion d'un dîner pendant la dernière soirée du sommet à Hambourg.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MOSCOU

Donald Trump et Vladimir Poutine n'ont pas eu de rencontre «secrète» ou «confidentielle» en marge du sommet du G20 en Allemagne début juillet, a assuré mercredi le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, au lendemain de l'annonce par Washington de discussions supplémentaires entre les présidents américain et russe.

La Maison-Blanche a révélé mardi soir qu'après une réunion bilatérale de plus de deux heures le 7 juillet, les deux chefs d'État s'étaient également retrouvés à l'occasion d'un dîner pendant la dernière soirée du sommet à Hambourg.

«L'utilisation des termes «secrète» ou «confidentielle» pour cette rencontre suscite une surprise absolue et de l'incompréhension. Cette rencontre bilatérale avait été acceptée officiellement par le biais des canaux diplomatiques et c'est pour cela que, dans le cadre de la visite, ils ont échangé à plusieurs reprises des idées et des phrases», a de son côté affirmé Dmitri Peskov, cité par l'agence de presse TASS.

«Il n'y a eu aucune rencontre secrète et confidentielle. Affirmer cela est absolument absurde», a-t-il ajouté.

Ces révélations faites aux États-Unis ont soulevé des interrogations sur la teneur de la conversation que MM. Trump et Poutine ont eue, sur les personnes y ayant assisté et sur la raison pour laquelle son existence n'a pas été rendue publique plus tôt.

Le président américain lui-même n'a pas tardé à contre-attaquer sur Twitter.

«Cette fausse histoire de dîner secret est "démente". Tous les membres du G20 et leurs conjoints étaient invités par la chancelière allemande. La presse savait !», a écrit M. Trump mardi soir. «Ces fausses nouvelles sont de plus en plus malhonnêtes ! Même un dîner organisé pour les 20 principaux dirigeants du monde en Allemagne est présenté de manière à en faire quelque chose de sinistre !», a-t-il poursuivi dans un deuxième tweet.

Le gouvernement Trump est englué dans l'affaire russe, avec des soupçons de collusion entre des proches du milliardaire devenu président et des responsables russes pendant la campagne présidentielle de 2016. Plusieurs enquêtes sont en cours concernant l'ingérence présumée de la Russie dans le processus électoral américain.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer