Une 8e personne à la réunion controversée avec Trump Jr.

Donald Trump Jr. et son père lors d'un... (ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Donald Trump Jr. et son père lors d'un rallye à Manchester, dans le New Hampshire, en novembre 2015.

ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Les enquêteurs ont identifié un huitième participant à la réunion controversée de Donald Trump Jr., fils aîné du président américain, et de membres de l'équipe de campagne du milliardaire avec une avocate russe qu'ils croyaient en possession d'informations compromettantes sur Hillary Clinton, affirme CNN mardi.

> Réagissez sur le blogue de Richard Hétu

Depuis la révélation de l'existence de cette rencontre qui s'est tenue en juin 2016, au plus fort de la campagne présidentielle, le président, son fils et la Maison-Blanche tentent d'en minimiser la portée.

Les critique reprochent à Donald Trump Jr. d'avoir accepté un rendez-vous où on lui proposait des documents compromettants sur Hillary Clinton obtenus par un gouvernement étranger, à un moment de fortes tensions entre Washington et Moscou.

Selon CNN, l'identité d'un huitième participant lui a été confirmée par l'avocat de celui-ci, Scott Balber: il s'agit d'Ike Kaveladze, vice-président de Crocus Group devenu citoyen américain il y a plusieurs années.

Or ce groupe spécialisé dans l'immobilier est dirigé par le milliardaire russe originaire d'Azerbaïdjan Aras Agalarov qui a travaillé avec la Trump Organization, en particulier pour le concours Miss Univers 2013 organisé par le groupe américain à Moscou.

Rob Goldstone... (AP) - image 2.0

Agrandir

Rob Goldstone

AP

Dans des courriels échangés en juin 2016 avec Donald Trump Jr., un Britannique, Rob Goldstone, affirme pouvoir aider l'équipe Trump à discréditer sa rivale démocrate avec des dossiers russes compromettants fournis par Iouri Tchaïka, le très puissant procureur général de Russie.

Ancien journaliste de tabloïdes, agent d'artistes et ami des Trump, M. Goldstone assurait avoir été contacté par le chanteur russe Emin Agalarov, fils d'Aras. C'est au cours d'une rencontre avec Aras Agalarov que M. Tchaïka a proposé les services de la Russie, selon M. Goldstone.

D'après Scott Balber, son client s'est rendu à la rencontre du 9 juin 2016 dans la Trump Tower à New York en ayant l'impression qu'il servirait de traducteur à l'avocate russe Natalia Veselnitskaya. Cette dernière était présentée dans les courriels à Donald Jr. comme possédant des informations émanant du gouvernement russe compromettantes pour Mme Clinton.

«La huitième personne a été identifiée par les procureurs et nous coopérons totalement avec les procureurs dans le cadre de l'enquête», a déclaré M. Balber, rapporte CNN, faisant référence à l'enquête menée par le procureur spécial qui enquête sur l'affaire russe, Robert Mueller.

M. Mueller enquête sur l'ingérence présumée de la Russie dans l'élection américaine de 2016 et une éventuelle collusion entre des membres de l'équipe Trump et Moscou. Deux commissions parlementaires enquêtent également sur cette affaire qui empoisonne la présidence Trump.

Ont également assisté à la réunion controversée le gendre et proche conseiller de Donald Trump à la Maison-Blanche, Jared Kushner, son directeur de campagne à l'époque, Paul Manafort, M. Goldstone ainsi qu'un traducteur venu avec l'avocate Veselnitskaya.

Un lobbyiste russo-américain, Rinat Akhmetshin, était également présent. Il a nié être un ancien agent du contre-espionnage soviétique, comme l'ont rapporté certains médias.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer