New York lance une offensive pour affamer les rats de la ville

Selon une étude de l'université Columbia, il y... (Photo Robert Mecea, archives AP)

Agrandir

Selon une étude de l'université Columbia, il y aurait deux millions de rats à New York.

Photo Robert Mecea, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Priver les rats de nourriture, c'est l'objectif de la ville de New York qui a annoncé mercredi un plan pour trois quartiers particulièrement touchés ciblant la gestion des ordures, principale source d'alimentation des millions de rongeurs new-yorkais.

Présents dans la cité portuaire depuis le milieu du 18e siècle, les rats seraient environ deux millions à New York, selon une étude publiée en 2014 par un doctorant de l'université Columbia.

La mairie va débloquer 32 millions de dollars pour ce nouveau plan, axé sur les trois quartiers les plus infestés, à savoir l'avenue Grand Concourse dans le Bronx, une zone englobant Chinatown, l'East Village et le Lower East Side à Manhattan, et les deux quartiers de Bushwick et Bedford-Stuyvesant au nord-ouest de Brooklyn.

Il s'agit avant tout de repenser la gestion des ordures qui sont une source majeure de prolifération des rats dans la capitale financière américaine. Commerces, restaurants, bureaux ou résidences laissent quotidiennement des milliers de sacs poubelle à même le trottoir durant plusieurs heures.

Alors que le ramassage est généralement effectué à partir de 06H00 du matin, la loi autorise à déposer des sacs devant les bâtiments dès 16H00 la veille, offrant un «café quatre étoiles» aux rongeurs à même le trottoir, a expliqué la responsable des services de propreté de la ville, Kathryn Garcia.

Avec le nouveau plan, un arrêté va être soumis au conseil municipal obligeant les immeubles d'au moins 10 appartements à attendre 04H00 pour sortir leurs ordures.

Dans les zones les plus touchées, la fréquence de ramassage des ordures va être augmentée, notamment dans les jardins publics où les rats trouvent souvent refuge.

La mairie va aussi installer dans les rues, dès cette semaine, 336 poubelles fermées en métal, inaccessibles aux rats, machines «intelligentes» qui compactent progressivement les ordures pour gagner de la place.

Le maire de New York Bill de Blasio a reconnu, lors d'une conférence de presse, que les rats étaient associés à l'image de la ville, et que la situation n'avait «pas été suffisamment bien gérée jusqu'ici».

Autre mesure: la ville va bétonner les caves de 11 résidences HLM des quartiers visés. Leur sol est aujourd'hui en terre, facilitant le passage des rats.

En 2016, la ville de New York a enregistré 31 362 réclamations concernant les rats.

Pour Bill de Blasio, le plan, qui vise à réduire de 70% la population des rats dans les trois quartiers concernés, «pourrait servir», à plus long terme, «de modèle à quelque chose de beaucoup plus large».




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer