Des centrales nucléaires dans le viseur de cyberpirates

La Centrale nucléaire de Three Mile Island, située... (ARCHIVES AFP)

Agrandir

La Centrale nucléaire de Three Mile Island, située à Middletown, en Pennsylvanie.

ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Des sociétés chargées du fonctionnement de centrales nucléaires aux États-Unis ont fait l'objet d'attaques informatiques au cours des derniers mois, conduisant à l'activation d'un niveau d'alerte élevé, selon le New York Times qui cite un rapport des autorités américaines.

Ces cyberattaques se sont produites entre les mois de mai et juin et ont notamment visé la société Wolf Creek Nuclear Operating Corporation, qui gère le fonctionnement d'une centrale nucléaire dans l'État du Kansas. Elles ont été consignées dans un rapport du département américain de la Sécurité intérieure daté du 28 juin et obtenu par le New York Times.

Selon le quotidien, les cyberpirates ne sont pas parvenus à pénétrer les «systèmes opérationnels» et la société Wolf Creek assure que le réseau attaqué était séparé de celui de la centrale nucléaire.

Le rapport n'indique pas si ces cyberattaques étaient liées à de l'espionnage industriel ou à une tentative d'endommager ces centrales.

Le rapport conclut toutefois que les pirates se sont montrés «déterminés à cartographier les réseaux informatiques (des sociétés visées) en vue de futures attaques».




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer