Casques bleus: baisse de 7% du budget

Les missions de l'ONU les plus touchées seront... (Photo David Boily, archives La Presse)

Agrandir

Les missions de l'ONU les plus touchées seront celles en Haïti, ainsi que celles de la région du Darfour, au Soudan et de la République démocratique du Congo.

Photo David Boily, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

L'Assemblée générale de l'ONU a entériné vendredi une baisse de 7% du prochain budget des Casques bleus, sous la pression des États-Unis qui veulent réduire leur financement des Nations unies.

Les Nations unies dépenseront 7,3 milliards pour leurs opérations de maintien de la paix l'an prochain (période du 1er juillet 2017 au 30 juin 2018), au lieu de 7,87 milliards actuellement, soit une baisse de 7,2%.

Les États membres ont validé 6,8 milliards de dollars pour 14 missions, auxquels s'ajouteront 500 millions supplémentaires en décembre pour le maintien de la paix en Haïti et dans la région soudanaise du Darfour.

Les États-Unis, premier contributeur à ce budget, voulaient une baisse encore plus significative en réduisant la facture d'un milliard de dollars, soit un recul de près de 13%. L'Union européenne soutenait la baisse validée vendredi.

Cet accord est loin des demandes du secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, qui voulait augmenter à 7,97 milliards de dollars les financements des opérations de maintien de la paix.

Le porte-parole de l'ONU Stephane Dujarric a expliqué qu'il s'agissait d'un financement «significativement plus faible que ce que nous avions l'an dernier», mais que l'ONU ferait «tout son possible pour s'assurer que les mandats des missions soient remplis».

«Nous ne pouvons pas exagérer la valeur des opérations de maintien de la paix», a déclaré M. Dujarric. «Ça reste le moyen le plus efficace en terme de coûts à la disposition de la communauté internationale pour prévenir les conflits et promouvoir les conditions d'une paix durable».

Les responsables de l'ONU font régulièrement valoir que le coût de ces missions représente une toute petite fraction des dépenses militaires dans le monde.

Les missions de l'ONU les plus touchées seront celles en Haïti, ainsi que celles de la région du Darfour, au Soudan et de la République démocratique du Congo (RDC), qui sont les plus coûteuses (plus d'un milliard de dollars chacune).

L'ambassadrice américaine Nikki Haley s'est félicité de ces coupes budgétaires «juste cinq mois après notre arrivée» à l'ONU. «Et nous ne faisons que commencer», a-t-elle ajouté.

Washington finance 28,5% du budget des opérations de maintien de la paix (7,87 milliards) et 22% du budget de fonctionnement de l'ONU (5,4 milliards). Les autres principaux contributeurs sont la Chine, le Japon, l'Allemagne et la France.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer