Fin de cavale pour un meneur d'une secte mormone polygame

Lyle Jeffs est soupçonné d'avoir participé à une... (PHOTO AP)

Agrandir

Lyle Jeffs est soupçonné d'avoir participé à une fraude portant sur plusieurs millions de dollars de bons alimentaires et de blanchiment d'argent.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Los Angeles

L'un des meneurs d'une secte mormone dissidente polygame, accusé d'une fraude de plusieurs millions de dollars sur des bons alimentaires, a été arrêté après un an de cavale, ont indiqué jeudi les autorités américaines.

Lyle Jeffs, un des leaders de l'Église fondamentaliste de Jésus Christ des Saints des derniers jours (FLDS), a été arrêté dans le Dakota du Sud mercredi soir, a précisé le FBI sur Twitter.

Il est soupçonné d'avoir participé à une fraude portant sur plusieurs millions de dollars de bons alimentaires et de blanchiment d'argent. Il avait échappé en juin 2016 aux autorités de l'Utah, où vit l'essentiel de la communauté mormone aux États-Unis.

Il était alors en liberté surveillée dans l'attente de son procès et le FBI avait indiqué qu'il avait probablement utilisé de l'huile d'olive pour se débarrasser de son appareil de géolocalisation.

Son avocate avait toutefois avancé dans des documents juridiques une explication plus audacieuse pour justifier sa disparition: une intervention divine.

D'après l'association de lutte contre les discriminations Southern Poverty Law Center (SPLC), l'Église FLDS - dont les adeptes vivent essentiellement «dans de petites villes à la frontière de l'Utah et de l'Arizona» - est dans le collimateur des autorités depuis le début des années 2000 à cause «de multiples accusations de fraudes aux aides sociales et d'agressions sexuelles sur des enfants».

Le leader de la secte, Warren Jeffs, frère de Lyle, avait été accusé en 2007 de complicité de viol et avait été arrêté. Lui, et l'Église FLDS, ont notamment inspiré certains personnages de la série de télévision à succès Big Love.

À la fin du XIXe siècle, l'Église mormone - dérivée du christianisme - a abandonné la pratique de la polygamie lors d'un accord avec l'État fédéral, mais certains courants l'ont maintenue, selon le SPLC, qui estime que la FLDS compte actuellement environ 10 000 membres.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer