Le chef du Pentagone «choqué» par le manque de préparation de l'armée

James Mattis s'est exprimé lundi devant la commission... (PHOTO AFP)

Agrandir

James Mattis s'est exprimé lundi devant la commission des Forces armées de la Chambre des représentants.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Le chef du Pentagone James Mattis s'est dit «choqué», lundi, par la faible aptitude au combat de l'armée américaine qu'il impute à des années de coupes dans le budget de la défense.

Devant la commission des Forces armées de la Chambre des représentants, le secrétaire à la Défense a rappelé qu'il avait pris sa retraite de l'armée un trimestre après l'entrée en vigueur de la  «séquestration», en référence à un mécanisme budgétaire qui entraîne des restrictions dans le portefeuille de l'armée.

«Quatre années plus tard, je suis revenu au département et j'ai été choqué par ce que j'ai vu en ce qui concerne notre préparation au combat», a-t-il expliqué devant les élus qui l'interrogeaient sur la proposition de budget de Donald Trump pour l'année fiscale 2018.

«Aucun ennemi sur le terrain n'a causé autant de tort à la préparation de notre armée» que la «séquestration», a-t-il asséné.

Dans sa projet de loi de finances 2018, le président américain fait la part belle à la Défense, qui verrait son budget augmenter d'environ 10% (à 639 milliards de dollars) par rapport à celui proposé pour 2017 par l'ancien président Barack Obama.

Par rapport au budget 2017 réellement en cours d'exécution, la hausse est d'environ 5%, l'administration Trump ayant déjà donné un coup de pouce au budget initial il y a quelques semaines.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer