Un républicain évite la prison après avoir jeté à terre un journaliste

Greg Gianforte répond aux questions des journalistes à... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Greg Gianforte répond aux questions des journalistes à son arrivée en cour.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Le candidat républicain au Congrès qui avait fait une prise de lutte à un journaliste la veille de son élection a été condamné lundi à 40 heures de services d'intérêt général, 20 heures d'ateliers de gestion de la colère, et une amende.

Greg Gianforte, un homme d'affaires du Montana de 56 ans, avait plaidé coupable et présenté ses excuses au reporter Ben Jacobs, du quotidien The Guardian, pour cette altercation qui avait fait immédiatement le tour du monde, grâce à un enregistrement audio accablant.

Le journaliste venait de lui poser une question relative à une loi sur la santé quand, apparemment exaspéré, le candidat l'avait soulevé puis jeté au sol, brisant ses lunettes.

Ben Jacobs a raconté son récit en cour,... (REUTERS) - image 2.0

Agrandir

Ben Jacobs a raconté son récit en cour, lundi.

REUTERS

«Bien que cela n'ait pas été mon intention de le blesser, je reconnais que Ben a été blessé durant ce contact», a déclaré l'élu républicain lors d'une audience au tribunal de Bozeman, dans le Montana.

Le républicain évite ainsi une peine de six mois de prison. L'amende se monte à 385 dollars.

Dans le cadre d'un accord à l'amiable avec le journaliste, Greg Gianforte a également fait un don de 50 000 dollars à l'association de défense des journalistes Committee to Protect Journalists.

«Je n'avais pas le droit de répondre comme je l'ai fait», avait-il écrit la semaine dernière. «Vous faisiez votre travail».




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer