Les restrictions au droit de vote devant la justice américaine

La Cour suprême des États-Unis a annoncé mardi qu'elle examinerait une nouvelle... (Photo Archives AFP)

Agrandir

Photo Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

La Cour suprême des États-Unis a annoncé mardi qu'elle examinerait une nouvelle affaire emblématique de restriction du droit de vote, un gros sujet de contentieux entre républicains et démocrates.

Ce dossier concerne l'Ohio, État où les républicains au pouvoir ont pris des mesures pour purger les listes électorales des personnes qui ne votent pas régulièrement.

Une telle politique vise à écarter les citoyens issus des minorités et des couches les plus pauvres de la société, dénoncent des associations. Ces personnes ont en effet tendance à voter démocrate.

En septembre 2016, une cour d'appel a jugé qu'en expurgeant ainsi les listes électorales, les autorités de l'Ohio avaient violé le National Voter Registration Act, une loi électorale fondamentale.

Le gouvernement de l'Ohio a alors fait appel devant la Cour suprême, remportant mardi une victoire en voyant cet appel accepté.

«Le droit de vote n'est pas un droit que l'on perd si l'on ne s'en sert pas», a réagi ce même jour l'organisation Demos.

Rien qu'en 2015, des centaines de milliers d'habitants ont été rayés des listes électorales dans l'Ohio, précisent les associations.

Parmi ces votants écartés figurent une majorité d'électeurs démocrates, dont une forte proportion de Noirs et d'Hispaniques, disent-elles.

«Comme nous l'avons vu à de maintes reprises, les électeurs sans abri et les autres votants marginalisés doivent livrer combat pour faire entendre leur voix», a regretté Brian Davis, de l'association Northeast Ohio Coalition for the Homeless (NEOCH).

Les règles encadrant le droit de vote sont source de nombreux contentieux judiciaires aux États-Unis: les républicains justifient de nouvelles lois au motif d'une nécessaire lutte contre la fraude, mais les démocrates y voient des mesures déguisées pour écarter des tranches complètes d'électeurs.

La semaine dernière la Cour suprême a jugé que les législateurs républicains de l'État de la Caroline du Nord s'étaient rendus coupables de découpages électoraux illégaux destinés à affaiblir le vote des Noirs.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer