Trump gonfle les dépenses militaires, pas assez pour les faucons

Le budget prévoit notamment l'achat de 70 avions... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Le budget prévoit notamment l'achat de 70 avions de combat furtifs F-35, 61 hélicoptères d'attaque Apache (photo), 48 hélicoptères utilitaires Black Hawk, deux sous-marins nucléaires d'attaque, ou deux navires militaires équipés du système anti-aérien Aegis.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

L'administration Trump a proposé mardi un budget 2018 augmentant de plusieurs dizaines de milliards des dépenses militaires américaines, une hausse substantielle mais jugée encore trop faible par les «faucons» républicains.

Le projet de budget prévoit des dépenses militaires de 639 milliards de dollars, soit environ 10% de plus par rapport au projet de budget 2017 qu'avait proposé l'administration Obama.

Par rapport au budget 2017 réellement en cours d'exécution, la hausse est d'environ 5%. L'administration Trump et le Congrès ont effet déjà revitaminé le budget initial il y a quelques semaines.

Et par rapport aux dépenses que prévoyait l'administration Obama pour l'année 2018, la hausse «n'est que de 3%» a déploré John McCain, le président de la commission des forces armées du Sénat.

«Après des années de coupes budgétaires (...) ce budget échoue à fournir les ressources nécessaires» pour résoudre les problèmes de sous-disponibilité de l'armée américaine, ou «reconstruire des capacités militaires», a-t-il indiqué dans un communiqué.

Le projet de budget 2018 prévoit au total 1,314 million de militaires d'active, une hausse de 0,4% sur 2017.

Il prévoit notamment pour 2,1 milliards d'achats de munition, pour acheter notamment des bombes guidées au GPS JDAM et SDB ou des roquettes guidées au laser APKWS.

Il prévoit notamment l'achat de 70 avions de combat furtifs F-35, 61 hélicoptères d'attaque Apache, 48 hélicoptères utilitaires Black Hawk, deux sous-marins nucléaires d'attaque, ou deux navires militaires équipés du système anti-aérien Aegis.

Il prévoit également des investissements substantiels en matière de maintenance et d'entraînement, deux domaines pénalisés par les coupes budgétaires de ces dernières années.

Les chefs militaires américains se plaignent par exemple de pas pouvoir faire voler tous leurs avions, faute d'entretien suffisant ou de pilotes suffisamment entraînés.

Les dépenses militaires américaines sont déjà, de loin, les plus importantes du monde. En 2016, elles étaient près de trois fois supérieures à celles de la Chine, deuxième puissance militaire mondiale.

«Le monde est un endroit extrêmement dangereux en ce moment, c'est une justification irréfutable» pour la hausse des dépenses prévues par l'administration Trump, a déclaré mardi un chef militaire américain spécialiste du budget, le général Anthony Ierardi.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer