Dylann Roof écope de neuf peines de prison à vie

Les nouvelles sentences de Dylann Roof s'ajoutent à la... (Photo Grace Beahm, REUTERS)

Agrandir

Les nouvelles sentences de Dylann Roof s'ajoutent à la condamnation à la peine capitale déjà infligée en janvier au jeune homme, à l'issue d'un procès au cours duquel il n'a jamais exprimé de regrets concernant sa tuerie.

Photo Grace Beahm, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Déjà condamné à mort par la justice fédérale américaine pour le meurtre de neuf paroissiens noirs d'une église de Caroline du Sud en 2015, Dylann Roof a reçu lundi d'un juge de cet État neuf peines de prison à vie.

Ces nouvelles sentences résultent d'une procédure de négociation de peine qui a permis aux parties d'éviter la tenue d'un second procès éprouvant.

Elles s'ajoutent à la condamnation à la peine capitale déjà infligée en janvier au jeune homme, à l'issue d'un procès au cours duquel il n'a jamais exprimé de regrets concernant sa tuerie. Celle-ci avait choqué au-delà des frontières des États-Unis.

En Amérique les meurtriers sont généralement jugés par les États, mais les autorités fédérales peuvent également décider de poursuivre un accusé pour des actes particulièrement graves. Les peines capitales fédérales restent rares.

Dylann Roof, 23 ans, a de nouveau comparu lundi à Charleston, dans une audience aux débats diffusés par vidéo.

D'une voix fluette et présentant toujours la même chevelure coupée au bol qui lui donne un air enfantin, il a confirmé plaider coupable de ses meurtres. Les familles de ses victimes ont de leur côté pu une dernière fois s'exprimer. Le juge a ensuite annoncé les peines négociées avec les procureurs.

Le 17 juin 2015, après une préparation minutieuse, Dylann Roof avait prétendu participer à une séance de catéchisme à l'église de l'Emanuel à Charleston, avant d'ouvrir le feu 77 fois sur l'assemblée.

Convaincu d'une suprématie des Blancs sur les autres races qu'il considère inférieures, Dylan Roof n'aura jamais cherché à atténuer ses crimes.

La fusillade qu'il a perpétrée avait d'autant plus marqué l'opinion publique qu'elle avait ensanglanté une église symbole de la lutte des Noirs contre l'esclavage.

Son dossier pénal devant la justice de Caroline du Sud étant désormais refermé, Dylann Roof sera prochainement transféré aux autorités pénitentiaires fédérales. Il devrait être détenu dans un autre État, possiblement des années avant d'être exécuté.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer