Rencontres du gendre de Trump: «pratique courante» selon le Kremlin

Jared Kushner, 36 ans, qui a joué pendant... (AFP)

Agrandir

Jared Kushner, 36 ans, qui a joué pendant la campagne comme depuis la victoire de Donald Trump un rôle d'intermédiaire central dans les relations avec nombre de pays étrangers, doit témoigner dans l'enquête menée au Sénat sur une éventuelle interférence russe dans l'élection présidentielle américaine du 8 novembre 2016.

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Moscou

Le Kremlin a qualifié mardi de «pratique courante des entreprises» les rencontres du gendre et proche conseiller de Donald Trump, Jared Kushner, avec le patron de la banque publique russe de développement.

M. Kushner, 36 ans, qui a joué pendant la campagne comme depuis la victoire de Donald Trump un rôle d'intermédiaire central dans les relations avec nombre de pays étrangers, doit témoigner dans l'enquête menée au Sénat sur une éventuelle interférence russe dans l'élection présidentielle américaine du 8 novembre 2016.

Selon le New York Times, les sénateurs s'interrogent en particulier sur une rencontre avec l'ambassadeur russe aux États-Unis, Sergueï Kislyak, mais aussi avec Sergueï Gorkov, patron de la VnechEconomBank (VEB).

La VEB a confirmé cette dernière rencontre, expliquant qu'elle avait eu lieu l'an dernier dans le cadre des consultations menées pour établir la nouvelle stratégie de l'établissement.

«Des dizaines de rencontres ont eu lieu, y compris avec la société de M. Kushner et avec lui-même. Cela relève des pratiques courantes des entreprises», a déclaré aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Il a précisé que le Kremlin n'avait à l'époque pas été informé de ces contacts car «il s'agit d'un travail de routine (...) qui constitue une prérogative de la direction de la banque».

Les rencontres évoquées par la presse américaine de M. Kushner n'ont en elles-mêmes rien de répréhensible, mais elles prennent un relief particulier dans la mesure où le FBI et plusieurs commissions parlementaires tentent de déterminer la nature exacte de l'intervention russe dans le processus électoral américain de 2016.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer