Mossoul préfigure les batailles urbaines du futur

L'armée de terre américaine va devoir s'adapter à... (PHOTO AFP)

Agrandir

L'armée de terre américaine va devoir s'adapter à de nouveaux types de combat dans la prochaine décennie.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

La bataille pour reprendre aux djihadistes Mossoul, ou les affrontements à Alep préfigurent les combats urbains auxquels doivent se préparer les armées du futur, a averti le chef de l'US Army, le général Mark Milley.

Des milliers d'hommes des forces irakiennes progressent en ce moment contre les jihadistes dans la vieille ville de Mossoul, un dédale de petites rues fortement peuplées.

Environ 180 000 personnes ont fui leur domicile pour échapper au combat.

Alep, la ville la plus martyrisée du conflit syrien, a été totalement reconquise par les forces du régime en décembre, après des combats meurtriers qui ont ravagé les quartiers est de la ville.

Du fait de la croissance démographique mondiale et de l'explosion du nombre de cités de plus de 10 millions d'habitants, les militaires doivent se préparer désormais à se battre en terrain urbain, a expliqué le général Milley lors d'une conférence à Washington sur la guerre du futur.

«Alep, Mossoul, Fallouja, pour moi ce sont des avants-goûts des guerres du futur», a déclaré le général Milley. «Nous sommes probablement en train d'assister à un changement fondamental du terrain sur lesquelles les guerres ont lieu», de zones rurales peu peuplées «à des zones densément peuplées».

L'US Army, l'armée de terre américaine, va devoir s'adapter à ces nouveaux types de combat dans la prochaine décennie, faisant évoluer ses armements ou son organisation, a-t-il expliqué.

Il faut ainsi réfléchir «à la largeur ou au poids des tanks», ou à la «taille des rotors d'hélicoptères».

«L'armée devra également s'organiser autrement, probablement en plus petites unités (...) qui peuvent agir en réseau» dans un espace urbain compartimenté, a-t-il décrit.

Et les soldats et les chefs de ces unités devront être entraînés pour arriver à prendre, parfois en quelques secondes, des décisions qui peuvent avoir d'énormes conséquences pour la population civile environnante, a-t-il dit.

Les militaires «devront recevoir un entraînement éthique de haut niveau», a-t-il expliqué. «Combattre dans un environnement urbain est dix fois plus intense» que combattre dans un environnement ouvert, a-t-il souligné.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer