Les États-Unis s'organisent face aux menaces antisémites

Fin février, des vandales ont brisé et retourné... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Fin février, des vandales ont brisé et retourné plus de 500 pierres tombales dans un cimetière juif de Philadelphie, une semaine après un acte similaire à Saint Louis, dans le Missouri.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Les autorités américaines ont offert mercredi leur soutien aux communautés juives du pays alors que les actes antisémites se multiplient aux États-Unis depuis l'élection de Donald Trump en novembre.

Le département de la Sécurité intérieure américain (DHS) renseigne les communautés juives et leur offre des mesures de protections, a précisé son secrétaire John Kelly dans un communiqué.

«Le DHS a des conseillers en sécurité préventive dans les 50 états qui servent de lien entre les communautés, le gouvernement et les industries et proposent leur expertise en mesures de protection, sensibilisation à la sécurité et évaluation des dangers», a-t-il assuré.

Ces conseillers vont fournir leur soutien «en termes d'entraînements, d'exercices, de partage d'information et de mesures de protection».

Les communautés juives du pays ont également reçu le soutien d'experts de la lutte contre le terrorisme, a ajouté M. Kelly, à commencer par «une évaluation de la vulnérabilité des installations ainsi qu'une assistance pour créer un lien entre les différentes organisations, des exercices, des mesures de protection et de préparation, des guides... et toutes sortes d'outils pour renforcer la sécurité».

Le président de l'Agence juive, important organisme paragouvernemental israélien, s'est ému mercredi, se disant «profondément inquiet» de la multiplication des actes antisémites aux États-Unis.

«Je suis profondément inquiet de la vague d'attaques et de menaces antisémites qui déferle sur les États-Unis depuis des jours et des semaines», a confié Nathan Sharansky, à la tête de cette organisation qui a joué un rôle central pour peupler l'État d'Israël à sa fondation.

Lors de son premier discours mardi devant le Congrès, le président américain Donald Trump a dénoncé les récents actes de «vandalisme» contre des cimetières juifs et des «menaces» proférées contre des centres communautaires juifs aux États-Unis.

Une centaine de centres et d'établissements scolaires communautaires juifs dans 33 états ont ainsi rapporté des alertes à la bombe et des menaces depuis le début de l'année.

Fin février, des vandales ont brisé et retourné plus de 500 pierres tombales dans un cimetière juif de Philadelphie, une semaine après un acte similaire à Saint Louis, dans le Missouri.

Après une visite de son vice-président Mike Pence à Saint Louis, Donald Trump avait dénoncé des attaques antisémites «horribles» et «douloureuses».

«Les dernières menaces en date visant des centres de la communauté juive et le vandalisme contre des cimetières juifs  (...) viennent nous rappeler que si nous sommes peut-être une nation divisée lorsqu'il s'agit de politique, nous sommes un pays uni pour condamner la haine et le mal sous toutes leurs formes», avait lancé M. Trump le 28 février.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer