140 réfugiés somaliens admis aux États-Unis après la suspension du décret

Le groupe de 140 réfugiés dont l'entrée a... (Photo Dave Chidley, archives La Presse canadienne)

Agrandir

Le groupe de 140 réfugiés dont l'entrée a été approuvée par les autorités américaines était sur le point de se rendre aux États-Unis quand le président Trump a promulgué son interdiction d'entrée pour les ressortissants de sept pays majoritairement musulmans.

Photo Dave Chidley, archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Tom Odula
Associated Press
NAIROBI, Kenya

Au moins 140 réfugiés somaliens ont été admis aux États-Unis après s'être vus interdits d'entrer en vertu du controversé décret-loi en matière d'immigration signé par Donald Trump, ont indiqué d'autres réfugiés somaliens qui les ont côtoyés.

Ces sources s'exprimaient sous le couvert de l'anonymat puisqu'elles craignent pour leur sécurité. Celles-ci se trouvent au plus important camp de réfugiés au monde, Dadaab, qui abrite plus de 200 000 Somaliens.

Le groupe de 140 réfugiés dont l'entrée a été approuvée par les autorités américaines était sur le point de se rendre aux États-Unis quand le président Trump a promulgué son interdiction d'entrée pour les ressortissants de sept pays majoritairement musulmans.

Tous ont donc été contraints de rester dans un camp de transition de la capitale du Kenya, Nairobi. Ils ont ensuite été renvoyés dans des camps de réfugiés.

Or, une cour américaine a suspendu le décret-loi de Donald Trump. Les 140 réfugiés somaliens ont donc été redirigés à Nairobi au cours de la dernière semaine, avant leur départ pour les États-Unis.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer